La vallée de Pololu à Hawaii, un paradis vert sous la Lune

Au nord de l’île d’Hawaii, dont le sommet est occupé par des télescopes, la vallée de Pololu révèle sa luxuriante végétation sous la lumière de la Lune.

Quand on parle de l’île d’Hawaii aux astronomes, ils pensent aux grands télescopes qui ont été installés au sommet du Mauna Kea, ce volcan endormi qui culmine à 4205 mètres d’altitude.

Regroupées au sein de l’Observatoire du Mauna Kea, une dizaine de coupoles accueillent les instruments de différents pays. Les plus emblématiques sont les télescopes jumeaux Keck et le télescope Canada-France-Hawaii. Ils bénéficient du meilleur ciel de l’hémisphère nord, loin de toute pollution lumineuse.

rogelio1

L’île d’Hawaii est une terre de contrastes : alors qu’on rencontre au sommet du Mauna Kea une zone aride au climat polaire (il peut y neiger), les régions qui bordent l’océan Pacifique nord connaissent un climat tropical humide qui permet le développement d’une végétation exubérante.

L’astrophotographe Rogelio Bernal Andreo, dont on peut apprécier les magnifiques images sur son site Deep Sky Colors, a choisi de ne pas monter au sommet du Mauna Kea mais de mettre en valeur l’une des vallées de l’île, celle de Pololu.

Située au nord de l’île, cette vallée est envahie par une forêt tropicale humide tellement dense qu’elle semble vierge de toute occupation humaine. Cette exubérance végétale évoque les forêts de l’époque préhistorique, au point qu’elle a servi de décor à certaines scènes du film Le Monde perdu : Jurassic Park réalisé en 1997 par Steven Spielberg.

Surplombant la vallée et l’océan Pacifique nord, Rogelio Bernal Andreo a choisi d’immortaliser ce paysage une nuit où la Lune n’était pas trop envahissante : assez brillante pour éclairer la végétation sans pour autant masquer les étoiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *