Aristarque et Gassendi, deux cratères sur la vieille Lune

La lunaison actuelle prendra fin le 18 mai avec la Nouvelle Lune. Depuis la Pleine Lune des fleurs le 4 mai, notre satellite naturel a perdu progressivement de sa rondeur tout en se levant de plus en plus tard pour devenir visible dans le ciel du matin.

croissant_vieille_lune2

Sur cette image réalisée à l’aube du 14 mai, premier jour des Rencontres Astronomiques de Printemps, Séléné nous offre l’occasion de découvrir deux formations remarquables, Aristarque et Gassendi.

En plein océan des Tempêtes, Aristarque est un cratère de 40 km de diamètre qui s’est formé il n’y a pas plus de 500 millions d’années suite à la chute d’un astéroïde de 2 km de diamètre. Jeune à l’échelle des temps géologiques, Aristarque a conservé des dépôts de matériaux très clairs tout autour de lui. Sur le flan du cratère un télescope révélera la vallée de Schröter comme une faille sinueuse longue de 160 km et large de 6 à 10 km.

aristarque

Beaucoup plus imposant, Gassendi est un cratère de 110 km de diamètre en bordure de la mer des Humeurs. De nombreuses failles et des montagnes sont observables avec une lunette astronomique à l’intérieur de ce cirque lunaire qui se caractérise par la présence d’un cratère plus petit (Gassendi A) à cheval sur son rempart.

gassendi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *