Les grosses météorites inquiètent les scientifiques

En février 2013, l’explosion d’un bolide au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk (image ci-dessous) était venue nous rappeler que la Terre n’est pas à l’abri d’une rencontre avec de grosses météorites.

russe1

La NASA le confirme avec la publication d’une étude menée entre 1994 et 2013.

Au cours des 20 dernières années on a enregistré l’arrivée dans notre atmosphère de 556 météorites d’une taille supérieure à 1 mètre de diamètre, soit en moyenne deux impacts chaque mois (graphique ci-dessous).

nasa1

Fort heureusement ces nombreuses rencontres se sont soldées à chaque fois par la désintégration de la météorite. Les scientifiques insistent néanmoins sur la nécessité de cataloguer tous les petits corps dont la taille oscille entre 100 et 1000 mètres de diamètre qui croisent à proximité de notre planète.

Si la Terre venait à rencontrer un de ces petits astéroïdes, l’atmosphère serait insuffisante pour nous protéger. On peut frémir en pensant aux dégâts que produirait une telle collision, quand on sait que la météorite de Tcheliabinsk (diamètre estimé de 15 mètres pour une masse de 10.000 tonnes) a dégagé une énergie équivalente à 30 fois celle de la bombe atomique d’Hiroshima en 1945.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *