Archives pour l'étiquette Tcheliabinsk

30 juin 1908 : explosion dans le ciel de la Toungouska

Le 30 juin 1908 la plus grosse explosion d’une météorite se produisit dans l’atmosphère au-dessus de la rivière Toungouska dans la forêt sibérienne.

Le 30 juin 1908 les paysans vivant sur les plateaux de Sibérie centrale ont sans doute cru que le ciel leur tombait sur la tête. Vers 7 heures du matin, un objet trop brillant pour être observé à l’œil nu traversa le ciel avant de se désintégrer dans un bruit formidable : l’explosion fut entendue à 1.000 km de là et s’accompagna d’un séisme de magnitude 5 que l’on enregistra jusqu’aux États-Unis.

Carte montrant l’ampleur de l’événement de la Toungouska le 30 juin 1908. © Wikipédia

La carte ci-dessus donne une idée de l’ampleur de l’événement : en rouge une zone centrale de 40 km de diamètre entièrement dévastée, en orange de forts dégâts à 100 km à la ronde et en dégradé bleu la portée du bruit généré par l’explosion. Continuer la lecture

FRIPON, un réseau de caméras pour surveiller le ciel français

Le réseau FRIPON vient d’être inauguré. À terme ce sont 100 caméras qui traqueront la désintégration des météorites dans le ciel de France.

La très grande majorité des météorites qui sont attirées par notre planète se consument dans l’atmosphère terrestre mais il arrive que des morceaux plus ou moins gros atteignent le sol. On se souvient par exemple de l’explosion d’une météorite de 12.000 tonnes au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk le 15 février 2013 qui se solda par la récupération de nombreux fragments dont un morceau de 650 kg tombé au fond du lac Tchebarkoul.

En vidéo : l’explosion d’un petit astéroïde dans le ciel de Tcheliabinsk le 15 février 2013

Pourtant la majorité des chutes passent inaperçues : on estime qu’il tombe chaque année sur le sol français une dizaine de météorites mais on n’en retrouve en moyenne qu’une par décennie, un taux 5 fois plus faible qu’au XIXe siècle. Il est vrai que l’homme moderne passe plus de temps à regarder des écrans que le ciel nocturne, et même si l’envie lui prend de flâner le nez en l’air, la pollution lumineuse a souvent raison de sa bonne volonté. Continuer la lecture

En vidéo : retour sur le bolide de Tcheliabinsk en 2013

Une vidéo compile de nombreuses séquences filmées lors de l’explosion d’un petit astéroïde dans le ciel de Tcheliabinsk le 15 février 2013.

La semaine dernière je faisais le point sur ce blog de ce que nous savions de l’explosion d’une météorite de 12.000 tonnes au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk le 15 février 2013. Après avoir abordé l’aspect scientifique de l’événement dont on connaît désormais le déroulement avec précision, essayons aujourd’hui d’imaginer ce que les habitants de cette région de l’Oural ont vécu ce matin du 15 février 2013.

Pour se faire une bonne idée de ce qui s’est produit dans le ciel et au sol lors de la désintégration de ce corps céleste, on dispose de près d’un millier de vidéos acquises par des caméras placées sur les tableaux de bord des véhicules, des systèmes de surveillance de locaux ou de carrefours ou encore des enregistrements effectués à l’aide de téléphones portables ou d’appareils photographiques. Continuer la lecture

15 février 2013 : explosion dans le ciel de Tcheliabinsk

Le vendredi 15 février 2013, une météorite de 12.000 tonnes se désintégrait dans le ciel de l’Oural au-dessus de la ville de Tcheliabinsk.

Scénario de fin du monde :

Nous sommes le 15 février 2013, date anniversaire de la naissance de Galilée 449 ans plus tôt, en 1564. Peu après 9h du matin (heure locale de la région de Tcheliabinsk en Russie), une météorite de 19 mètres de diamètre pénètre dans la haute atmosphère à une vitesse de 20 km/s. Elle s’échauffe très fortement et se brise une première fois en 11 morceaux à une altitude de 40 km. L’onde de choc de cette formidable explosion dégage une énergie équivalente à 35 fois celle de la bombe atomique d’Hiroshima. Elle fait trembler les murs de la ville de Tcheliabinsk et souffle des milliers de vitres.

Passage de la météorite au-dessus de Tcheliabinsk le 15 février 2013. © M. Ahmetvaleev

De nombreuses personnes sont blessées par les éclats de verre, ceux situés à la verticale de l’explosion sont plaqués au sol. Pendant un instant, la météorite devient 30 fois plus lumineuse que le Soleil. Continuer la lecture

Les grosses météorites inquiètent les scientifiques

En février 2013, l’explosion d’un bolide au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk (image ci-dessous) était venue nous rappeler que la Terre n’est pas à l’abri d’une rencontre avec de grosses météorites.

russe1

La NASA le confirme avec la publication d’une étude menée entre 1994 et 2013.

Continuer la lecture