Planète Mars : tempête de sable dans Valles Marineris

Depuis le 15 novembre, les astronomes observent des changements importants dans la région de Valles Marineris où une tempête de sable s’est levée.

Sur Mars, le spectacle continue :

Il y a un peu plus d’un mois, le 6 octobre, la planète Mars était au plus près de la Terre. Depuis, elle s’éloigne et ne reviendra pas dans d’aussi bonnes conditions avant le mois de décembre 2022. Bien que son diamètre apparent ne cesse de diminuer nuit après nuit, les astronomes amateurs (comme Philippe Mouniguet) continuent de l’observer et de la photographier. Une ténacité qui paie : ils ont repéré de spectaculaires modifications du paysage.

Des zones anormalement claires révèlent l’apparition d’une tempête de sable sur Mars. Cliché réalisé le 17 novembre par Philippe Mouniguet.

L’éclaircissement de la région de Valles Marineris trahit la formation d’une tempête de sable. Un phénomène météorologique dont ils vont pouvoir suivre l’évolution. 

Une cicatrice géante :

Valles Marineris est le plus grand canyon du Système solaire. Long de près de 4.000 kilomètres, il cisaille la Planète rouge au niveau de l’équateur. Il atteint par endroits une profondeur de 10 kilomètres. Il doit son nom à Mariner 9, la sonde américaine qui le photographia pour la première fois au début des années 1970. Habituellement, Valles Marineris se présente comme une balafre  foncée sur les images de Mars. On le constate très bien sur la plus belle image de la planète Mars jamais réalisée.

Mars photographiée le 30 octobre à l’aide d’un télescope de 1 mètre de diamètre. Valles Marineris apparaît comme une cicatrice sombre au centre du disque. © Damian Peach
Coup de vent violent :

Mais depuis le 15 novembre, la région ne cesse de s’éclaircir. Plusieurs astrophotographes ont remarqué sur leurs clichés une zone claire qui s’étend progressivement, à ne pas confondre avec le point brillant de la calotte polaire sud. Grâce aux images plus détaillées acquises par l’astrophotographe australien Anthony Wesley (ci-dessous), on peut constater que la tempête de poussière se développe dans Valles Marineris (le canyon est devenu jaune pâle) et s’étend progressivement dans l’hémisphère sud au-dessus de Solis Planum et Aonia Terra.

La tempête prendra-t-elle de l’ampleur ? C’est assez peu probable. En général, les grandes tempêtes surviennent avant l’opposition martienne, comme ce fut le cas au mois de juin 2018 (lire Comment la tempête de sable a transformé la planète Mars). Néanmoins, les astronomes amateurs les mieux équipés ne voudront manquer sous aucun prétexte ce spectacle météorologique qui devrait les tenir éveillés les prochaines nuits.

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique en vous abonnant à Cielmania sur Facebook ou Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *