Chassé-croisé matinal entre Vénus et Jupiter

Vénus et Jupiter ont échangé leurs positions dans le ciel de l’aube en quelques semaines. Explications concernant ce chassé-croisé planétaire. 

Si vous observez régulièrement l’aspect du ciel avant l’aube, vous avez peut-être remarqué que les planètes Vénus et Jupiter ont échangé leur position en un peu moins d’un mois. Comme vous le constatez sur ce montage photographique, Vénus, qui occupait la position la plus élevée à la mi-janvier est désormais en dessous de Jupiter.

Déplacement de Vénus et Jupiter en moins d’un mois. © Jean-Baptiste Feldmann

Les astronomes préfèrent dire que l’on observait d’EST en OUEST le long de l’écliptique le couple Jupiter-Vénus il y a 3 semaines et que cet ordre est désormais inversé. Pourquoi ce chassé-croisé planétaire ?

Pour comprendre ce phénomène il faut se souvenir que Vénus (comme Mercure) est une planète intérieure : son orbite se situe entre celle de la Terre et le Soleil. Depuis notre planète nous observons ces astres tantôt à l’aube au-dessus de l’horizon EST, tantôt au crépuscule au-dessus de l’horizon OUEST. Ils ne s’éloignent jamais beaucoup de notre étoile et nous avons l’impression qu’ils suivent le mouvement d’un balancier géant, s’élevant quelques semaines le matin avant de redescendre, disparaître et revenir s’élever en soirée. Il est donc impossible d’observer ces deux planètes traverser le ciel d’EST en OUEST au cours de la nuit comme c’est le cas pour toutes les autres planètes dites extérieures (Mars, Jupiter, Saturne…).

Vénus, après son élongation maximale à l’OUEST du Soleil le 6 janvier est désormais à nos yeux en train de faire lentement marche arrière le long de l’écliptique (elle retombe vers l’horizon) jusqu’à sa conjonction supérieure prévue pour le mois d’août (période pendant laquelle Vénus vue de la Terre passera derrière notre étoile). Quant à Jupiter elle se déplace en sens inverse : depuis sa conjonction solaire du 26 novembre nous la voyons remonter le long de l’écliptique à l’aube pour s’imposer de plus en plus longtemps la nuit jusqu’à son opposition au mois de juin. Vus de la Terre les deux astres se sont croisés le 22 janvier et depuis cette date Jupiter a « dépassé » Vénus.

Toutes les planètes tournant autour du Soleil, les déplacements planétaires évoqués dans cet article sont bien entendus apparents et traduisent uniquement l’impression ressentie par les observateurs terrestres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *