Au pays des Masaï, la Voie lactée révèle toute sa beauté

Sous le ciel d’encre du pays des Masaï, loin de toute pollution lumineuse, le photographe Robin Stuart a su capter la beauté de la Voie lactée.

Robin Stuart, aujourd’hui directeur de plusieurs campements de luxe qui accueillent les touristes dans la réserve nationale du Masaï Mara, a grandi dans cette région du Kenya qui est le prolongement  naturel du parc national du Serengeti en Tanzanie. Après des journées à admirer le spectacle de milliers d’herbivores (gnous, zèbres, gazelles de Thomson…) pourchassés par des prédateurs (lions, crocodiles, léopards, hyènes…) autour des points d’eau, Robin Stuart avait pris l’habitude de se détendre en contemplant le spectacle offert par l’arrivée de la nuit qui déroulait sur le ciel une tapisserie d’étoiles incroyablement riche, en l’absence de toute pollution lumineuse. Désireux d’immortaliser ce spectacle nocturne, il s’est lancé dans l’astrophotographie dont il est devenu l’un des spécialistes.

masai

L’image ci-dessus a été réalisée au pied d’une maison Masaï, une construction faite de bois mort et d’excréments de vache séchés. Un guerrier Masaï et son fils ont accepté de poser sous la Voie lactée pendant la prise de vue, une pose de 30 secondes à 6.400 iso avec un objectif ouvert à 2,8.

Si vous aimez le spectacle des nuits africaines, je vous invite à contempler un jeune lion qui prend la pose sous les étoiles en Zambie, les beautés du ciel nocturne dans le désert du Kalahari ou encore Diamond Nights, des arbres sous les étoiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *