C/2011 W3 Lovejoy, l’étonnante comète de décembre 2011

Parmi les comètes qui ont marqué les esprits ces vingt dernières années, C/2011 W3 Lovejoy est la plus étonnante. Retour sur son passage en décembre 2011.

C/2011 W3 a été découverte le 2 décembre 2011 par l’astronome amateur australien Terry Lovejoy (qui a également débusqué C/2014 Q2). Elle fait partie du groupe de Kreutz du nom de l’astronome allemand Heinrich Kreutz qui en confirma l’existence en 1901. Ce groupe est constitué de petits astres chevelus (restes de la dislocation probable d’une comète géante au XIIe siècle) qui s’aventurent régulièrement à proximité du Soleil.

eso2

Dans la nuit du 14 au 15 décembre 2011 la comète C/2011 W3 Lovejoy est passée à 140.000 km seulement de la surface du Soleil, ce qui lui laissait très peu de change de survivre. Mais contre toute attente la comète est réapparue quelques heures plus tard sur les images fournies par le coronographe de l’observatoire solaire SOHO.

En vidéo : le passage de la comète C/2011 W3 Lovejoy dans le champ du coronographe de SOHO du 14 au 16 décembre 2011

Puis C/2011 W3 a repris de la vigueur, déployant dans les jours suivants une majestueuse queue de poussière photographiée par les astronomes de l’hémisphère sud mais également depuis l’espace par Dan Burbank, alors commandant de la Station spatiale internationale.

En vidéo : le lever de la comète C/2011 W3 Lovejoy en Australie le 27 décembre 2011

Les scientifiques se sont beaucoup interrogés sur la résistance du noyau de C/2011 W3 lorsqu’il a traversé la fournaise solaire. Une équipe de chercheurs allemands du Max Planck Institute a suggéré que le noyau (qui devait mesurer entre 0,2 et 10 km de diamètre) avait gardé sa cohésion grâce aux jets de gaz qui s’en échappaient de tous côtés : ils ont agi comme une multitude de petits réacteurs produisant une poussée inverse au processus de fragmentation de la comète.

2 réflexions sur “ C/2011 W3 Lovejoy, l’étonnante comète de décembre 2011 ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *