Archives pour l'étiquette comète Neowise

Clap de fin pour la comète Neowise qui s’éloigne

Après avoir passionné les astronomes pendant une grande partie du mois de juillet, la comète C/2020 F3 Neowise perd inexorablement de son éclat.

Elle restera sans nul doute comme la plus belle surprise astronomique de cette année 2020. Découverte le le 27 mars dernier dans le cadre du programme Near-Earth Object Wide-field Infrared Survey Explorer développé par la NASA, la comète C/2020 F3 Neowise a mobilisé les observateurs du monde entier. Déçus par les comètes Atlas et Swan, ils se sont rattrapés avec la troisième visiteuse de l’année comme le prouve cette collection de superbes photos.

Mais depuis son passage au plus près de la Terre dans la nuit du 22 au 23 juillet (103 millions de kilomètres tout de même), la magnitude de la comète diminue nuit après nuit. Ce montage de clichés pris entre le 18 et le 27 juillet par Dennis Mammana est éloquent. On voit très nettement la queue de poussières rétrécir après le 22 juillet. Le noyau perd également de son éclat. Continuer la lecture

La comète Neowise dans le Parc Naturel Régional du Morvan

Sous un ciel éloigné de toute pollution lumineuse, comme celui qu’offre le PNR du Morvan, la comète Neowise révèle toute sa beauté.

La vedette du mois de juillet :

Découverte le le 27 mars dernier dans le cadre du programme Near-Earth Object Wide-field Infrared Survey Explorer développé par la NASA, la comète C/2020 F3 (Neowise) nous fait oublier 23 ans d’attente depuis la comète Hale-Bopp. Devenu circumpolaire depuis quelques nuits, l’astre chevelu s’est glissé entre les pattes de la Grande Ourse. Il suffit d’un horizon nord bien dégagé pour en profiter.

Encore faut-il disposer d’un ciel de qualité, loin de toute pollution lumineuse. C’est à cette seule condition que vous profiterez pleinement du spectacle. Continuer la lecture

Admirez Neowise, la jolie comète qui tient (enfin) ses promesses

C’est le moment d’admirer sans instrument la comète C/2020 F3 Neowise qui trône sur l’horizon nord une bonne partie de la nuit. Un spectacle qu’on n’espérait plus.

Si vous avez besoin de conseils pour observer et/ou photographier cette comète, je vous invite à poser vos questions en bas de cet article que je mets à jour très régulièrement. 

Mise à jour du 28 juillet :

Impossible de ne pas vous présenter celle superbe vidéo réalisée par l’astrophotographe Stéphane Vetter dans la nuit du 19 au 20 juillet avec au premier plan le château du Haut-Koenisbourg en Alsace :

Mise à jour du 22 juillet :

C’est sans doute le chant du cygne pour la comète Neowise dont l’éclat faiblit inexorablement en s’éloignant du Soleil. Et ce n’est pas son passage au plus près de la Terre la nuit prochaine qui inversera la tendance.

Elle devient de plus en plus difficile à voir sans instrument. Des photographies réalisées plusieurs nuits d’affilée avec les mêmes paramètres permettent d’apprécier cette baisse de luminosité :

Mais cet astre chevelu restera dans les mémoires des astronomes comme la Grande comète de 2020 que j’ai eu la chance d’immortaliser dans le PNR du Morvan (images ici) :

Voici encore quelques images de cette belle voyageuse qui ne reviendra pas avant 6.800 ans :

Cette carte vous permettra de retrouver la comète les prochains soirs avec une paire de jumelles :

Mise à jour du 21 juillet :

Les observateurs sont unanimes, l’éclat de la comète Neowise diminue nuit après nuit. C’est logique puisqu’elle s’éloigne du Soleil.  Impressions confirmées par la courbe de luminosité disponible sur le site COBS. Néanmoins on peut encore réaliser de très belles images de l’astre chevelu :

Mise à jour du 19 juillet :

Voici la comète photographiée hier soir dans le PNR du Morvan au cours d’une soirée d’astronomie (à découvrir ici) :

Mise à jour du 17 juillet :

Le site COBS vous permet de suivre l’évolution de l’éclat de la comète Neowise :

Youssef Bach Hamba nous propose ce cliché réalisé avec un télescope de 15 cm de diamètre :

Quant à Kenny LeRose Jr. il a immortalisé l’astre chevelu dans le désert du Grand Lac Salé dans le nord de l’Utah (USA) :

Mise à jour du 15 juillet :

La comète Neowise continue de s’approcher de nous. Elle sera au plus près de la Terre dans la nuit du 22 au 23 juillet à quelque 103 millions de kilomètres de nous. Philippe Pouzet a photographié l’astre chevelu au-dessus d’une mer de nuages depuis l’observatoire du Pic du Midi :

José Rodrigues a choisi comme cadre le château de Vufflens dans le canton de Vaud en Suisse pour mettre en valeur la belle voyageuse :

Bertrand Kulik nous prouve qu’on peut même la photographier au-dessus de Paris, la Ville Lumière :

De son côté le célèbre astrophotographe Thierry Legault a immortalisé Neowise au-dessus du Mont Saint-Michel, sans doute l’un des plus beaux clichés du passage de cette comète :

Quant à Dominique Joubert, il nous offre une nouvelle vidéo de toute beauté dans laquelle on voit se lever la comète derrière Chamechaude, point culminant du massif de la Chartreuse, et poursuivre son parcours au-dessus de la Dent de Crolles :

La carte de la SAF peut vous aider à localiser la comète une fois le Soleil couché :

Mise à jour du 14 juillet :

Ce matin à 4 heures, ma compagne m’a gentiment proposé de m’accompagner pour aller admirer la comète Neowise. Une délicate attention qui justifie pleinement de l’associer au passage de l’astre chevelu qui ne reviendra nous voir que dans 6.800 ans  :

Depuis Dijon, Vincent Boudon a filmé le coucher de la comète en soirée sur l’horizon nord-ouest :

alors que Youssef Bach Hamba enregistrait son lever depuis Mornag en Tunisie :

Mise à jour du 13 juillet :

La comète Neowise poursuit sa route dans le Système solaire et on peut désormais l’observer le soir (nord-ouest) et le matin (nord-est). Guillaume Cannat nous en apporte la preuve en vidéo. Depuis le mont Aigoual dans les Cévennes, il a filmé l’astre chevelu du crépuscule à l’aube :

Les photographes du monde entier lui tirent également le portrait. Voici par exemple deux superbes clichés réalisés par Petr Horalek depuis la République Tchèque et Daniel Lopez à l’observatoire du Teide sur l’île de Ténérife dans l’archipel des Canaries :

Le chasseur de comètes Gary W. Kronk a récemment déclaré : ′′ J ‘ ai observé et / ou photographié plus de 300 comètes depuis 1973 et celle-ci est la quatrième plus belle que j’ai jamais vue. Elle est tout simplement magnifique“.

Mise à jour du 12 juillet :

La comète C/2020 F3 Neowise continue de faire l’admiration de tous les amoureux du ciel nocturne qui n’avaient pas connu un tel spectacle depuis 23 ans avec la comète Hale-Bopp. L’astre chevelu poursuit son chemin en direction de la Grande Ourse et devient progressivement circumpolaire, ce qui va permettre de la voir en soirée puis toute la nuit sur l’horizon nord d’ici quelques jours. Ce matin elle s’élevait majestueusement avec Vénus (à droite) accompagnée de l’étoile Aldébaran :

Pour ce cliché j’ai utilisé un boîtier Pentax K500 et un objectif 18-55 mm réglé à sa plus courte focale. Pose de 10 secondes à 1600 iso, ouverture 3,5. La carte de Guillaume Cannat vous permet de retrouver la position de la comète au fil du mois :

Mise à jour du 9 juillet :

Cette image a été réalisée à 4h45 ce matin en Auvergne. On y voit la comète C/2020 F3 Neowise s’élever dans le jour naissant, avec à sa gauche le château de Murol. J’ai utilisé un boîtier Panasonic FZ82 réglé à 400 iso avec un temps de pose de 4 sec :

Tout savoir sur la comète Neowise (7 juillet) :

On n’osait plus trop y croire : après la déception causée par les comètes Atlas et Swan, personne n’osait parier sur une nouvelle venue, la comète Neowise. La troisième visiteuse de l’année semble pourtant la bonne !

Découverte le le 27 mars dernier dans le cadre du programme Near-Earth Object Wide-field Infrared Survey Explorer développé par la NASA, la comète C/2020 F3 (Neowise) est désormais un astre assez brillant pour être repérable à l’œil nu à l’aube. Si vous disposez d’une paire de jumelles le spectacle n’en sera que plus beau. L’astre chevelu est actuellement situé à la verticale de Capella, la plus brillante étoile de la constellation du Cocher :

Le 7 juillet vers 4h30 du matin je l’ai photographiée à côté du Puy de Chambourguet, un volcan au-dessus de la station de Super Besse en Auvergne. Continuer la lecture