Paysages lunaires à explorer (10) : Aristarque et ses alentours

Une simple lunette astronomique ou un petit télescope permettent de merveilleuses observations lunaires. Partons à la découverte du cratère Aristarque.

Cette dixième chronique dédiée aux paysages lunaires à explorer nous entraîne dans l’hémisphère NORD-OUEST lunaire pour découvrir dans l’océan des Tempêtes (Oceanus Procellarum) le cratère Aristarque et l’étonnante vallée de Schröter, une région que l’on peut observer avec un éclairage rasant aux 12ème et 26ème jours de la lunaison dans une paire de jumelles bien calée ou mieux encore à l’aide d’une longue-vue, d’une lunette astronomique ou d’un petit télescope qui en révéleront toute la richesse.

L’image ci-dessous réalisée par l’astronome amateur Philippe Mouniguet (caméra ZWO 178 mc et télescope C11 XLT) va nous guider pour cette nouvelle escapade lunaire.

Aristarque est un cratère exceptionnellement clair (c’est le point le plus lumineux visible à la surface de la Lune) de 40 km de diamètre qui s’est formé à la suite de l’impact d’un astéroïde de 2 km de diamètre il y a 450 millions d’années, ce qui est très récent dans l’histoire géologique de notre satellite naturel. Un système de traînées rayonnantes tout autour (comme pour Tycho) est particulièrement visible au moment de la Pleine Lune.

Aristarque et la vallée de Schröter. Sur cette photographie l’OUEST est en bas et le NORD est à gauche. © Philippe Mouniguet

À l’OUEST d’Aristarque se trouve un autre cratère presque de la même taille mais plus ancien (et donc plus sombre), Hérodote. C’est à 25 km au NORD d’Hérodote que débute l’une des formations lunaires les plus curieuses, la vallée de Schröter. Il s’agit d’une faille longue de 160 km pour une profondeur moyenne de 1.000 mètres et large de 6 à 10 km qui a été creusée par des torrents de lave. Cette vallée évoque la forme d’un cobra dont la tête serait formée par Hérodote. Les sondes lunaires ont révélé la présence d’une rainure sinueuse qui court au fond de la vallée de Schröter mais qui est beaucoup trop fine pour être visible depuis la Terre.

Remarquez au NORD-EST d’Aristarque les vestiges du cratère Prinz (47 km de diamètre) qui a été envahi par la lave et qui a perdu son rempart SUD. En l’absence de turbulence essayez de repérer une autre vallée plus étroite, Rima Marius (longue de 250 km et large de 2 km) au SUD d’Aristarque (on la devine en bas à droite de l’image ci-dessus).

Paysages lunaires déjà explorés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *