La vieille Lune et le massif du Mont-Blanc le 13 février

Ce mardi 13 février à l’aube la vieille Lune s’élevait dans un ciel glacial alors qu’à l’horizon se détachait la silhouette du massif du Mont-Blanc.

En cette veille de Saint-Valentin, la Bourgogne grelottait : -6° en fin de nuit dans les vignes qui entourent le château du Clos de Vougeot, il fallait être motivé pour attendre le lever de la vieille Lune, une soixantaine d’heures avant la Nouvelle Lune. Mais après des semaines de grisaille, pas question de faire la fine bouche !

Le spectacle se déroulait dans le ciel, avec un mince croissant accompagné de sa lumière cendrée, mais également sur l’horizon où se détachait le massif du Mont-Blanc à 240 kilomètres de distance. Le cliché ci-dessus a été réalisé un peu avant 7 heures du matin avec un boîtier Nikon D7100 et un zoom 18-105 mm. 

Le massif du Mont-Blanc est à cheval sur trois pays, la France, la Suisse et l’Italie. Ce massif montagneux d’une superficie de 400 km² environ est connu pour abriter le plus haut sommet d’Europe occidentale, le mont Blanc (qui culmine à 4.809 mètres d’altitude). Le massif est traversé par l’un des plus longs tunnels routiers du monde (11,6 km de Chamonix à Courmayeur) qui est en service depuis 1965 et permet de passer de la Haute-Savoie à la vallée d’Aoste en Italie.

Le 14 février on pourra tenter de repérer une dernière fois le fin croissant lunaire au ras de l’horizon EST avant la Nouvelle Lune le 15, puis on retrouvera notre satellite naturel en soirée le 16 à moins d’un degré de la planète Vénus juste au-dessus de l’horizon OUEST, un rapprochement qui marquera le début d’une nouvelle lunaison.

4 réflexions sur “ La vieille Lune et le massif du Mont-Blanc le 13 février ”

    1. Je vois que tu as profité des éclaircies de ton côté, Louis ; bravo pour l’alignement planétaire très bien rendu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *