61 Cygni, première étoile dont on a mesuré la distance

En 1838 l’étoile 61 Cygni fut la première dont l’astronome Friedrich Bessel mesura la distance, un résultat qui bouleversa notre vision de l’Univers.  

La constellation du Cygne, appelée aussi la Croix du Nord (par comparaison à la Croix du Sud) ressemble à un grand oiseau qui traverse la Voie lactée les nuits d’été et se dirige vers le sud : la tête du volatile correspond à l’étoile Bêta Cygni (Albiréo) à la limite de la constellation du Petit Renard alors que la queue est marquée par Alpha Cygni (Deneb), l’une des composantes du Triangle d’été.

C’est à proximité de Deneb que se situe 61 Cygni, une modeste étoile de magnitude 5,2 qui a perdu son anonymat au XIXe siècle lorsqu’on est parvenu à mesurer sa distance.

Au début des années 1800 les astronomes observaient principalement les étoiles à l’aide de grandes lunettes comme celle de l’Observatoire de Nice dans le but de mesurer leur position dans le ciel (c’est l’astrométrie) et de découvrir d’éventuels systèmes d’étoiles doubles ou multiples. Personne alors ne pouvait estimer la distance qui nous séparait de ces astres, même si on les imaginait loin du Système solaire. Seule la mesure de la parallaxe (la différence de position d’une étoile proche par rapport au fond du ciel lorsque la Terre occupe deux positions opposées de son orbite autour du Soleil) pouvait répondre à cette question, mais quelles étoiles choisir pour tenter cette mesure ?

Localisation de l’étoile 61 Cygni, la première dont la distance fut mesurée en 1838.

C’est l’astronome italien Giuseppe Piazzi, célèbre pour sa découverte de l’astéroïde Cérès en 1801, qui remarqua le premier le déplacement relativement rapide de 61 Cygni (5 secondes d’arc par an, soit en gros un diamètre lunaire en 350 ans !) : il mesura ce déplacement pendant plusieurs mois sans pour autant calculer la distance de l’étoile. C’est le mathématicien et astronome allemand Friedrich Bessel qui le fit en 1838 et trouva alors une distance de 10,3 années-lumière. On admet aujourd’hui une distance de 11,4 AL, soit cent mille milliards de km : la mesure de la distance de 61 Cygni modifia brutalement le volume de l’Univers que les astronomes imaginaient alors.

L’image qui illustre cet article a été réalisée en additionnant 2 poses de 30 secondes à 3200 iso avec un objectif Samyang de 8 millimètres de focale ouvert à 3.5 monté sur un boîtier Nikon D3200 (sur pied photo sans compensation de la rotation terrestre) au cours d’un séjour en Indre-et-Loire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *