La comète C/2017 E4 Lovejoy est bien plus brillante que prévu

Découverte le 9 mars dernier par l’astronome amateur Terry Lovejoy, C/2017 E4 Lovejoy s’avère beaucoup plus brillante que ce qui était attendu.

Si vous vous intéressez à l’actualité astronomique, le nom de Lovejoy ne vous est sans doute pas inconnu. Terry Lovejoy est un astronome amateur australien qui vient de débusquer le 9 mars dernier sa sixième comète, C/2017 E4 Lovejoy. On lui doit en particulier la découverte de C/2011 W3 Lovejoy qui avait surpris tout le monde en survivant à un passage à seulement 140.000 kilomètres du Soleil le 16 décembre 2011 avant d’aller illuminer le ciel de l’hémisphère sud.

C/2017 E4 Lovejoy aurait pu être une modeste comète tout comme   C/2014 Q2, mais voilà que son éclat a fortement augmenté : elle est actuellement 600 fois plus brillante qu’au moment de sa découverte (voir ci-dessus la superbe image réalisée par Fritz Helmut Hemmerich) !

Sa magnitude est en effet passée de 14 à 7 en un mois et devrait continuer d’augmenter jusqu’au passage de la comète au périhélie le 23 avril prochain à 77,5 millions de km du Soleil. Du coup cet astre chevelu, qui s’annonçait au départ comme une cible délicate réservée aux possesseurs de gros télescopes devient accessible aux chasseurs de comètes armés de jumelles qui profitent déjà du passage de 41P/Tuttle–Giacobini–Kresak dans la constellation de la Grande Ourse.

Reste une inconnue : ne verra-t-on pas la petite dernière de Terry Lovejoy se disloquer au cours des nuits prochaines, ce que pourrait laisser craindre l’aspect allongé que présente son noyau sur les clichés haute résolution réalisés dernièrement ? En attendant on peut la suivre aux jumelles en fin de nuit dans les constellations de Pégase puis d’Andromède avant que la Lune ne devienne trop gênante (Pleine Lune le 11 avril). Comme le montre la carte ci-dessus, la comète ne sera qu’à quelques degrés de la grande galaxie d’Andromède (Messier 31) aux alentours du 20 avril, un spectacle que les astrophotographes ne manqueront pas d’immortaliser !

2 réflexions sur “ La comète C/2017 E4 Lovejoy est bien plus brillante que prévu ”

  1. Ici, à l’ouest, Pégase est à peine visible dans les lueurs de l’aube ,
    difficile d’apercevoir cette jolie comète.

    Amitiés
    louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *