Une soirée pour contempler Mars, la Lune, Vénus et l’ISS

Rendez-vous à ne pas manquer le dimanche soir 4 décembre : la Station spatiale internationale (ISS) traversait le ciel au-dessus de Mars, la Lune et Vénus. 

Parfois les astres semblent se donner rendez-vous pour notre plus grand plaisir. C’était le cas ce soir : on pouvait admirer d’OUEST en EST la brillante Vénus (dont la magnitude est actuellement de -4,2) ainsi qu’un gros croissant de Lune âgé de 5 jours avec à ses côtés la Planète rouge. Ce spectacle était déjà superbe à lui tout seul mais il a été rehaussé par un passage de la Station spatiale internationale vers 18h15.

iss_lune_venus2

L’ISS a poursuivi sa course en traversant le carré de Pégase pour sembler s’éteindre du côté de l’amas d’étoiles des Pléiades (une extinction produite par l’entrée de la Station dans le cône d’ombre de la Terre).

Le site Heavens-Above fournissait la carte détaillée de ce survol particulièrement attendu dans notre pays puisque depuis le 17 novembre le dixième spationaute français Thomas Pesquet est à bord de ce complexe orbital international. Il y séjournera pendant six mois (comme commandant de bord des expéditions 50 et 51) pour y réaliser une soixantaine d’expériences (physiologie humaine, physique, biologie, nouvelles technologies…)  dans le cadre de la mission Proxima.

ha

Le 11 octobre dernier j’avais photographié des vignes aux couleurs de l’automne sous l’ISS. Cette fois-ci j’avais besoin d’un large panorama dégagé plein SUD pour capturer la plus grande partie de la trajectoire de la Station devant les constellations.

Le cliché ci-dessus est l’addition de plusieurs poses de 30 secondes à 800 iso avec un objectif Samyang de 8 millimètres de focale ouvert à 5,6 : une image du paysage sans la Station prise un peu plus tôt pour avoir de belles couleurs crépusculaires et plusieurs clichés du passage de l’ISS en ne gardant que la trace lumineuse de la Station.

Même en enchaînant les clichés les uns après les autres on note des coupures dans la trace lumineuse laissée par l’ISS en raison de son déplacement rapide : n’oubliez pas que Thomas Pesquet file à 28.000 km/h à bord de l’ISS ce qui lui permet de faire presque 16 fois le tour de notre planète en 24 heures !

4 réflexions sur “ Une soirée pour contempler Mars, la Lune, Vénus et l’ISS ”

  1. Une différence entre ta photo et la mienne, chez toi, l’ISS passe à droite de Vénus , la Lune et Mars, chez moi, elle passe à gauche
    ;))

    1. L’ISS est beaucoup plus proche de nous que la Lune et les planètes, ça se ressent d’un point géographique à un autre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *