Flower and stars, histoire d’une curieuse image nocturne

Comment glisser une fleur dans la Voie lactée ? Réponse avec flower and stars, une image originale réalisée dans mon jardin.

Belle de nuit :

C’est un morceau de terre en Bresse où j’aime venir me ressourcer et admirer le ciel étoilé. De grands arbres offrent leur ombre bienfaisante, des fleurs y poussent toute l’année. J’en ai repéré une dont j’aime les hampes démesurées. L’onagre bisannuelle, au mille vertus médicinales,  voit ses belles fleurs jaunes s’ouvrir à la tombée de la nuit ce qui ne peut que me ravir. À l’heure où les autres se ferment, cette flower a la bonne idée d’écarter ses pétales pour y recueillir les lumières célestes.

L’onagre bisannuelle sous les étoiles. ©Jean-Baptiste Feldmann

Vous voyez à l’arrière-plan quelques-unes des étoiles de la Voie lactée.

Astuce de photographe :

La mise au point étant faite sur les fleurs, les étoiles sont floues. Ceci a deux conséquences : d’une part les astres présentent un curieux motif géométrique provoqué par les lamelles du diaphragme de l’objectif photo. D’autre part leur lumière est étalée, ce qui permet de mieux voir leur couleur : du rouge au bleu, des plus froides aux plus chaudes. La plus lumineuse sur le cliché, blanche (température de 8000°K), est Altaïr (l’un des trois jalons du Triangle d’été) dans la constellation de l’Aigle.

Cette curieuse image a été réalisée avec un boîtier Nikon D7100, une seule pose de 10 secondes à 4000 iso et objectif 50 mm ouvert à 2,8. Un rapide coup de lampe torche a permis d’éclairer l’onagre.

2 réflexions sur “ Flower and stars, histoire d’une curieuse image nocturne ”

  1. Ahhh, j’aime beaucoup !

    je verrais bien une composition verticale en contre plongée pour faire apparaitre cette hampe démesurée 😉

    Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *