Dessin astronomique : l’imposant Clavius

Du papier, des crayons, de la patience et un bon sens de l’observation, voilà ce qu’il vous faut pour vous lancer dans le dessin astronomique.

Après avoir dessiné la Mer du Nectar et le cratère Deslandres, je vous propose de retrouver l’imposant Clavius, une immense plaine murée. Ce dessin a été réalisé le 24 mai 2018 au neuvième jour de la lunaison avec une longue-vue Bresser de 100 mm de diamètre dotée d’un grossissement de 75 fois.

La technique est la suivante :

  • faire un croquis derrière l’oculaire pendant une trentaine de minutes avec une cotation pour indiquer les zones blanches, grises et noires.
  • Reprendre le croquis ultérieurement pour réaliser un dessin plus réaliste
  • scanner le dessin, mettre en place un fond gris et reprendre les parties à blanchir ou à noircir avant d’ajouter les noms, tout cela avec le logiciel PhotoFiltre

Voici le comte-rendu qui accompagne le dessin :

Avec 225 km de diamètre, Clavius est l’une des plus grandes plaines murées lunaires. Située au SUD de Tycho (non loin du pôle SUD) dans une région fortement cratérisée, cette vieille formation aux contours polygonaux compte de nombreux cratères plus récents, que ce soit sur le fond de l’arène ou sur ses remparts délabrés. L’enceinte de Clavius est tellement érodée qu’elle ne s’élève pratiquement pas au-dessus du sol environnant. Remarquez au fond de l’arène la disposition en arc de cercle des cratères de taille décroissante à partir de Rutherfurd (situé à cheval sur le rempart SUD-EST). Notez également la présence d’un petit massif montagneux central. Deux cratères importants sont visibles au SUD-OUEST de Clavius : Blancanus (105 km de diamètre) et Scheiner (110 km) dont le fond est encore plongé dans la nuit.

Carte de repérage d’après un dessin de Michel Deconinck :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *