Mars et Jupiter à l’aube du 13 janvier avec la vieille Lune

Mars et Jupiter poursuivent leur sarabande dans le ciel du matin pour notre plus grand plaisir. Samedi 13 janvier la vieille Lune n’était pas loin.

Qu’est-ce que la vieille Lune ? Il s’agit du mince croissant que l’on observe à l’aube dans les jours qui précèdent la Nouvelle Lune. À l’inverse on parle de jeune Lune pour le croissant du soir juste après la Nouvelle Lune. À l’aube du samedi 13 janvier le vieux croissant de Lune accompagné de lumière cendrée (ou clair de Terre) se trouvait dans la constellation d’Ophiuchus, mais c’est un peu plus haut dans le ciel qu’on pouvait retrouver Mars et Jupiter.

Le 7 janvier Mars et Jupiter n’étaient séparés que de 12 minutes d’arc, un rapprochement apparent malheureusement masqué par les nuages. Il a donc fallu attendre 6 jours pour retrouver les deux astres ici en compagnie de la vieille Lune au-dessus du château de la Berchère

2018 sera une année d’opposition martienne : le 27 juillet prochain la Planète rouge se trouvera à un peu moins de 58 millions de km de la Terre. Son disque orangé (une couleur provoquée par l’oxyde de fer présent en grande quantité dans le sol martien) aura un diamètre de 24 sec d’arc et une magnitude de -2,8. Ce sera alors l’astre le plus brillant du ciel nocturne si on fait abstraction de la Lune. Pour le moment cette planète est beaucoup plus discrète (diamètre apparent 5,1 secondes d’arc et magnitude de 1,6) mais elle ne cesse de réduire l’écart qui nous sépare d’elle, se rapprochant chaque jour de 1,1 million de km !

Les planètes Jupiter et Mars il y a un mois, le 13 décembre. © Jean-Baptiste Feldmann

Quant à Jupiter (avec actuellement un diamètre apparent de 34 secondes d’arc et une magnitude de -1,8), elle est déjà bien observable dans une longue-vue ou un télescope : on peut suivre le ballet des 4 principaux satellites (Io, EuropeGanymède et Callisto) et repérer quelques bandes gazeuses sur la planète. Le 9 mai 2018 Jupiter sera à 658 millions de km : son diamètre apparent sera de 44,8 secondes d’arc et sa magnitude de -2,5.

 

2 réflexions sur “ Mars et Jupiter à l’aube du 13 janvier avec la vieille Lune ”

    1. Pas trop pour nous, Louis, qui faisons des images d’ambiance ; au contraire, on pourra profiter de cette faible déclinaison pour « placer » la planète au-dessus de quelques jolis monuments. Par contre ceux qui voudront l’observer au télescope sous nos latitudes devront impérativement s’équiper d’un correcteur de dispersion atmosphérique pour espérer voir des détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *