Rencontre avec Miguel Claro, le photographe du Dark Sky

Ses photographies du ciel nocturne ont fait le tour du monde. Rencontre avec Miguel Claro dans son observatoire du Dark Sky au Portugal.

Dans le petit monde de la photographie astronomique, il est des noms qui reviennent régulièrement. Celui de l’astrophotographe portugais Miguel Claro (voir son site) en fait partie : on ne compte plus le nombre de ses magnifiques images publiées dans les revues (National Geographic, Ciel et Espace, Astronomy…) et sur les sites spécialisés (APOD…). Il est également l’astrophotographe officiel de la « Dark Sky Alqueva Reserve » (qu’il gère avec l’aide de son amie Apolónia Rodrigues), première Réserve touristique de ciel étoilé au monde. Il est enfin l’auteur de deux beaux livres, « Astrofotografia – Imagens à luz das estrelas » et « Dark Sky Alqueva – O Destino das Estrelas / A Star Destination ». Il est aussi ambassadeur photo pour l’ESO et membre du collectif TWAN.

C’est donc avec beaucoup d’impatience que j’attendais de le rencontrer au cours d’un voyage organisé par l’agence d’astrotourisme Terre Constellée.

Miguel Claro nous a accueilli dans son observatoire Dark Sky à proximité de la ville de Reguengos de Monsaraz située dans le district d’Évora, en Alentejo. Il nous a d’abord fait découvrir ses superbes images en nous expliquant comment il les réalisait puis nous avons pu admirer différents objets célestes à travers les instruments qui composent son observatoire. Une application permet à Miguel Claro de baisser l’intensité de l’éclairage public de 90% ce qui permet d’observer et de photographier le ciel à proximité des lampadaires sans être ébloui (on peut le remarquer sur certaines des images ci-dessous).

La « Dark Sky Alqueva Reserve » a vu le jour en 2009 à l’occasion de l’Année mondiale de l’astronomie. Dans une région qui compte en moyenne 286 nuits claires par an et un très faible taux d’humidité, les municipalités se sont engagées à limiter l’éclairage nocturne à l’intérieur d’une zone qui s’étend sur 3.000 km² autour du lac d’Alqueva, plus grand lac artificiel d’Europe.

6 réflexions sur “ Rencontre avec Miguel Claro, le photographe du Dark Sky ”

  1. Merci pour ce CR de votre visite. Je reconnais beaucoup d’amis sur ces photos. Il a une belle installation le gars !

  2. Merci Jean-Baptiste de partager avec nous cette superbe rencontre, un joli billet accompagné de bien belles photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *