Filé d’étoiles au crépuscule sur l’Observatoire de La Silla

L’un des photographes de l’ESO a immortalisé l’Observatoire de la Silla au cours d’une très longue pose provoquant un filé d’étoiles. 

c’est à 2.400 mètres d’altitude, à 600 kilomètres au nord de Santiago du Chili, que l’Observatoire Européen Austral a implanté ses premières coupoles dans les années 1960. Le plus gros télescope hébergé sur ce site a un diamètre de 3,6 mètres. L’ESO dispose en outre d’un site au Paranal (toujours au Chili, à 2.600 mètres d’altitude, à 130 km au sud d’Antofagasta) qui héberge ses 4 télescopes géants VLT.

eso

Cette image de Roger Wesson est l’addition de plus de 700 clichés de 20 secondes chacun qui ont débuté au crépuscule pour se poursuivre durant la nuit, créant un filé d’étoiles.

Je vous ai déjà proposé différents filés d’étoiles que vous retrouverez dans le diaporama suivant. La technique consiste à réaliser un grand nombre d’images de la voûte céleste sans bouger l’appareil photo. Seule la rotation apparente des astres est responsable de leur déplacement d’EST en OUEST (c’est en réalité la rotation de la Terre sur elle-même qui provoque ce phénomène). Un logiciel comme StarMax se charge ensuite de l’addition des images.

Tout comme  Babak Tafreshi, Stéphane Guisard, Yuri BeletskyMiguel Claro ou encore Petr Horálek, Roger Wesson est l’un des ambassadeurs de l’ESO, un groupe de photographes qui réalisent des images destinées à mettre en valeur les différents sites astronomiques de l’Observatoire Européen Austral et les recherches qui y sont menées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *