Que cache la météorite de Tissint ?

C’est dans la nuit du 18 juillet 2011 que des nomades ont observé la chute d’une météorite dans le sud du Sahara marocain, à proximité de la petite ville de Tissint.

tissint

7 à 10 kilos de débris de cette météorite ont été récupérés dans les mois qui ont suivi par des collectionneurs et quelques laboratoires.

On s’est vite rendu compte qu’il s’agissait d’une météorite d’origine martienne :  la composition des bulles de gaz emprisonnées dans les parties vitreuses de la météorite (le verre est le produit de la fusion de la roche sous l’effet d’un choc violent) est identique à celle de l’atmosphère de la planète Mars mesurée par les sondes Viking en 1976.

Les météorites provenant de Mars sont assez rares : seulement une soixantaine sur les 41.000 météorites collectées dans le monde à ce jour ! C’est dire l’enthousiasme des chercheurs qui étudient ces roches primitives.

Les chimistes ont découvert de la matière carbonée dans les cavités de la météorite de Tissint ; non seulement cette matière carbonée n’est pas le fruit d’une contamination terrestre, mais selon une récente publication parue dans la revue Meteoritics and Planetary Sciences, ce carbone pourrait être d’origine biologique. Cette annonce (qui coïncide avec l’exploration du cratère Gale par le rover Curiosity) relance le débat sur la possibilité d’une activité biologique sur Mars dans le passé, à une époque où la planète Rouge devait être chaude et humide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *