Archives pour l'étiquette Urbain Le Verrier

Anniversaire : l’Observatoire de Paris fête 350 ans de science

Fondé en 1667 à la demande de Louis XIV, l’Observatoire de Paris fête cette année 350 ans de science sur 3 sites : Paris, Meudon et Nancay.

En 1667, un an après la fondation de l’Académie des Sciences, Louis XIV, soucieux d’asseoir le prestige de la France, décide de la création d’un observatoire royal, un établissement scientifique qui sera chargé d’observer le ciel et de fournir des données permettant d’établir des cartes pour la navigation. C’est l’acte de naissance de L’Observatoire de Paris, devenu depuis le plus important centre de recherche en astronomie et en astrophysique de France (il regroupe près d’un tiers de la communauté des chercheurs dans ce domaine).

L’Observatoire de Meudon, qui dépend de celui de Paris, domine la capitale.

Au XIXe siècle l’extension de la ville de Paris et ses nuisances incitent les astronomes à chercher un meilleur site d’observation. Continuer la lecture

Mars et Neptune se rencontrent dans le Verseau

Les astronomes étaient mobilisés le Jour de l’An à l’occasion du rapprochement apparent entre les planètes Mars et Neptune dans la constellation du Verseau.

L’année 2017 a démarré rapidement pour les amoureux des spectacles célestes. La première soirée du mois de janvier était en effet l’occasion de repérer la très discrète Neptune (la dernière planète du Système solaire est de magnitude 8, donc invisible à l’œil nu) à seulement quelques minutes d’arc de la Planète rouge. Le rendez-vous avait lieu dans le Verseau, une constellation dans laquelle Neptune est installée depuis janvier 2011 et qu’elle quittera en mai 2022.

mars_neptune

C’est l’astrophotographe Kevin R. Witman qui a photographié cette étonnante conjonction depuis Cochranville (une localité américaine située dans le comté de Chester, en Pennsylvanie) à l’aide d’une lunette astronomique de 80 mm de diamètre. Continuer la lecture

Quand Voyager 2 immortalisait Neptune et Triton

Les images acquises par les sondes Voyager il y a plus de 25 ans font toujours rêver, comme ce portrait des croissants de Neptune et Triton. 

Neptune a été découverte le 23 septembre 1846 par l’astronome allemand Johann Gottfried Galle qui se basa sur les calculs que lui avait transmis l’astronome et mathématicien français Urbain Le Verrier. La sonde américaine Voyager 2, qui avait quitté la Terre le 20 août 1977, survola Neptune en août 1989, trois ans après son passage à proximité d’Uranus.

Dix-sept fois plus massive que la Terre, la huitième planète du Système solaire met plus de 160 ans à parcourir son orbite autour du Soleil. Comme Uranus, Neptune est une géante de glace dont l’atmosphère se compose principalement d’hydrogène, d’hélium et de méthane qui lui donne son étonnante couleur bleue.

neptune_triton

Quant à Triton, le plus gros des 14 satellites de Neptune avec un diamètre d’environ 2.760 kilomètres,il a été découvert  le 10 octobre 1846 par l’astronome britannique William Lassell. Triton a sans doute été capturé par Neptune comme semble l’indiquer son orbite rétrograde (le satellite tourne dans le sens inverse de la rotation de la planète).  Continuer la lecture