Une chapelle tchèque sous la galaxie d’Andromède

Prise en République tchèque, une image nocturne d’une chapelle nous révèle un pan de ciel estival avec la très belle galaxie d’Andromède.

Le 4 août dernier, juste avant que ne débute en France la vingt-sixième édition des Nuits des étoiles, Petr Horálek a réalisé une très belle image en République tchèque. Délaissant les beautés du ciel nocturne dans le désert du Kalahari ou la féerie cosmique dans le ciel de La Silla, ce talentueux photographe s’est rendu dans les Beskides,  une chaîne de montagnes des Carpates servant de frontière à la République tchèque, à la Slovaquie, à la Pologne et à l’Ukraine. Il a posé son appareil photo au pied d’une chapelle dédiée à Marie qui fut construite en 1773 et inscrite depuis 2002 au Patrimoine national tchèque.

chapelle_galaxie2

Ce panorama (réalisé en combinant 43 images prises avec un objectif de 50 mm ouvert à 2,8 et posées chacune 8 secondes à une sensibilité de 8.000 iso) nous montre une joli morceau du ciel que l’on peut admirer en seconde partie de nuit début août.

Les étoiles les plus brillantes dans la Voie lactée forment le W caractéristique de la constellation de Cassiopée avec en dessous une petite traînée verte occasionnée par la combustion d’une Perséide dans la haute atmosphère, 8 jours avant le maximum d’activité de ce célèbre essaim.

L’objet céleste qui attire les regards au-dessus du clocher de la chapelle est la galaxie d’Andromède. Entrant dans le club très fermé des rares galaxies visibles à l’œil nu depuis la Terre dans l’hémisphère nord, Messier 31 (magnitude 3,4) est observée depuis très longtemps. Si l’astronome persan Al Soufi (903-986) est le premier à mentionner l’existence de cette petite tache floue, il est fort probable qu’on la connaissait déjà dans l’Antiquité.

Située à un peu plus de 2,5 millions d’années-lumière dans la constellation d’Andromède, M 31 a une longueur apparente qui dépasse 3°, soit 6 fois la taille de la Pleine Lune. On estime qu’environ mille milliards d’étoiles sont contenues dans la galaxie dont le diamètre est de 140.000 années-lumière.

 

2 réflexions sur “ Une chapelle tchèque sous la galaxie d’Andromède ”

  1. très beau, j’apprécie aussi la méthode utilisée, des poses courtes avec une plus grande sensibilité, c’est intéressant à tester .
    Merci Jean Baptiste

    1. C’est intéressant à condition de disposer d’un boîtier récent qui soit à l’aise en haute sensibilité 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *