De rares aurores boréales bleues photographiées en Norvège

Toujours aussi belles et imprévisibles, des aurores boréales d’une rare couleur bleue sont apparues le 18 février au-dessus de la Norvège.

Paradis pour chasseur d’aurores :

L’archipel des îles Lofoten au nord de la Norvège est un endroit très prisé des astrophotographes. C’est là qu’ils viennent admirer les aurores boréales. Ces draperies qui ondulent dans le ciel trahissent l’arrivée de particules solaires énergétiques. Ces dernières, après s’être frayées un passage entre les lignes du champ magnétique qui protège notre planète, viennent ioniser la haute atmosphère au niveau des pôles terrestres.

Rares aurores bleues photographiées le 18 février 2020 en Norvège. © Matthew Steinberg

Les aurores s’observent depuis les régions polaires et seules les plus intenses peuvent devenir visibles à de plus basses latitudes. On peut aussi observer des aurores australes (par exemple en Nouvelle-Zélande). Les astronomes en étudient également sur d’autres planètes (voir ici sur Jupiter ou Saturne) et même sur des naines brunes.

Spectacle rare :

Le 18 février Matthew Steinberg a eu droit à une éclaircie après une tempête de neige alors qu’il se trouvait à Reine, port de pêche entouré de montagnes dans les îles Lofoten. À sa grande surprise il a vu apparaître de belles aurores bleues, un phénomène plutôt rare. Les aurores, qui sont généralement vertes, correspondent à l’ionisation des molécules d’oxygène en dessous de 300 km d’altitude alors que les aurores rouges se produisent 100 km plus haut. Le bleu, moins fréquent et moins lumineux, trahit la présence d’azote moléculaire ionisé à très haute altitude (plus de 400 km).

À savoir :

les aurores polaires ont donné lieu à de nombreuses croyances, en particulier les aurores boréales qui ont une grande place dans la culture Inuit. On racontait par exemple aux enfants que les aurores pouvaient les emporter s’ils restaient jouer dehors trop tard, que si l’on sifflait très fort on pouvait les faire danser ou encore que lorsque les aurores étaient très nombreuses, les voyageurs qui se déplaçaient la nuit en traîneau devaient couper une oreille à leurs chiens pour ne pas être décapités par les esprits du ciel !

Une réflexion sur “ De rares aurores boréales bleues photographiées en Norvège ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *