Les télescopes de la NASA braqués sur 46P/Wirtanen

Différents télescopes de la NASA ont été mobilisés pour suivre le passage de 46P/Wirtanen, la comète de l’année, appelée aussi comète de Noël.

46P/Wirtanen est passée à un peu plus de 11 millions de kilomètres de nous le 16 décembre. Bien que ce soit l’astre chevelu le plus brillant de l’année qui se termine, elle était à peine visible à l’œil nu (magnitude 4 environ), même dans un ciel très sombre (il était préférable de l’observer à l’aide de jumelles ou d’une longue-vue). La NASA a braqué plusieurs instruments dans sa direction (article en anglais) pour en apprendre un peu plus sur cette comète découverte le 17 janvier 1948 par l’astronome américain Carl Alvar Wirtanen et qui revient nous voir tous les 5,5 ans.

La comète 46P/Wirtanen photographiée par le télescope spatial Hubble. © NASA

C’est d’abord le vénérable télescope spatial Hubble (28 ans de bons et loyaux services) qui a photographié la coma de la comète. Il s’agit du nuage de gaz et de poussière qui constitue sa chevelure et masque son noyau.

L’image ci-dessus a été prise le 13 décembre à l’aide de la Wide Field Camera 3 (WFC3), la troisième caméra à grand champ qui fut installée sur Hubble en 2009 au cours de la mission STS-125, ultime mission d’une navette américaine (il s’agissait d’Atlantis) vers le télescope spatial. Les astronomes qui souhaitaient étudier l’altération des gaz cométaires par les radiations solaires ont ensuite combiné les images de Hubble avec les données transmises par deux autres observatoires spatiaux, Chandra et le Neil Gehrels Swift Observatory.

La comète 46P/Wirtanen photographiée par l’observatoire volant SOFIA. © NASA/SOFIA

D’autres images ont été acquises par l’observatoire volant SOFIA (Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy) les 16 et 17 décembre au cours d’un vol effectué à plus de 12 kilomètres d’altitude.

Lorsque la Lune ne sera plus une gêne, les astronomes amateurs pourront encore suivre la comète 46P/Wirtanen qui s’éloigne désormais de nous (cartes et infos ici).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *