Quels sont les ciels nocturnes les mieux protégés ?

Vous avez envie de fuir la pollution lumineuse et d’admirer des ciels nocturnes richement étoilés ? Voici une sélection de sites encore préservés.

Pendant des millénaires, les êtres humains ont regardé le firmament et ont été impressionnés par les milliers d’étoiles, de galaxies, de nébuleuses et d’autres merveilles cosmiques visibles à l’œil nu. Mais depuis quelques décennies une grande partie de l’humanité n’a plus accès à ce spectacle à cause de la pollution lumineuse galopante. On estime aujourd’hui qu’au moins 80% des personnes qui vivent aux États-Unis et en Europe ne peuvent plus admirer la Voie lactée, et encore moins les galaxies voisines comme celle d’Andromède.

Le ciel de la Réserve d’Alqueva au Portugal. © Jean-Baptiste Feldmann

Face à ce fléau, plusieurs organismes se sont mobilisés pour sélectionner des parcs, des réserves et des sanctuaires de ciel étoilé, des endroits où la pollution lumineuse reste raisonnable et où il est encore possible de voir un ciel nocturne de qualité.

Voici la liste (non exhaustive, on l’espère !) de quelques-uns des meilleurs endroits au monde pour admirer les étoiles :

  • Plateau du Colorado, États-Unis : de jour, le Plateau du Colorado ravit les visiteurs avec ses nombreux parcs nationaux et monuments qui offrent des formations rocheuses uniques et des vues spectaculaires sur 340.000 km² : Grand Canyon, Monument Valley, Bryce Canyon… La nuit, cette région très peu habitée se drape de noir et le spectacle se déroule au-dessus de la tête des rares visiteurs émerveillés. C’est autour du Natural Bridges National Monument qu’ont régulièrement lieu des star parties, des rencontres entre astronomes amateurs.
Le ciel de la Réserve d’Alqueva au Portugal. © Jean-Baptiste Feldmann
  • Outback, Australie : l’arrière-pays généralement semi-aride de l’Australie est grand comme les deux tiers de l’Europe mais ne compte guère plus d’un million d’habitants. Exempt de pollution lumineuse, c’est l’un des meilleurs endroits pour admirer le ciel de l’hémisphère sud.
  • Parc national Wood Buffalo, Canada : c’est la plus grande réserve de ciel étoilé de la planète avec une superficie de 44.000 km², plus grande que le Danemark. Compte tenu de sa valeur écologique et biologique exceptionnelle, c’est également un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Wood Buffalo est l’endroit idéal pour aller admirer les aurores boréales.
Le ciel de la Réserve d’Alqueva au Portugal. © Jean-Baptiste Feldmann
  • Désert d’Atacama, Chili : on ne présente plus cette région du monde, l’un des endroits les plus secs de la Terre. Avec un ciel clair garanti presque en permanence, le désert d’Atacama abrite une série d’observatoires, de l’Atacama Large Millimeter Array au Very Large Telescope.
  • Mauna Kea, Hawaii, États-Unis : on retrouve au sommet du volcan Mauna Kea sur la grande île d’Hawaï les mêmes conditions climatiques que dans le désert d’Atacama. Les restrictions d’éclairage sur l’île minimisent la pollution lumineuse et grâce à la présence d’une couche d’inversion qui retient les nuages, le sommet du volcan reste sec et dégagé. C’est là qu’est installé l’Observatoire du Mauna Kea.
  • En Europe : il existe encore quelques zones relativement préservées de la pollution lumineuse comme la Réserve d’Alqueva au Portugal, trois Réserves de ciel étoilé en Hongrie ou encore l’île de La Palma dans l’archipel des Canaries. En France seul l’Observatoire du Pic du Midi (associé au Parc national des Pyrénées) est classé Réserve de ciel étoilé.

Si vous avez envie d’aller admirer les étoiles dans ces sanctuaires de ciel noir, n’hésitez pas à vous tourner vers des agences spécialisées comme Terre Constellée.

4 réflexions sur “ Quels sont les ciels nocturnes les mieux protégés ? ”

    1. Bonjour, dans cet article on évoque les grands parcs de ciel étoilé ; la région que vous signalez a sans doute un ciel intéressant mais il y a beaucoup de communes autour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *