Retour sur la Journée de l’Occasion en Astronomie (JOA)

Le 10 mars Communay accueillait la 19ème édition de la Journée de l’Occasion en Astronomie (JOA), un grand marché de l’occasion, mais pas seulement.

Ils étaient nombreux à se presser samedi 10 mars dans la Salle des Sports des Brosses à Communay (au sud de Lyon) pour participer à une nouvelle édition du grand marché de l’occasion en astronomie, la désormais célèbre JOA (qui fêtera l’an prochain ses 20 ans).

Astronomes amateurs de la région (et de plus loin encore) seuls ou venus avec des membres de leur club (à l’image de la Société Astronomique de Bourgogne) étaient là pour vendre ou acheter du matériel et des accessoires : paires de jumelles, lunettes astronomiques, télescopes, pièces optiques mais également appareils photographiques, livres et revues recouvraient les nombreuses tables mises à disposition par les organisateurs.

Cette sympathique manifestation était également l’occasion de rencontrer différents exposants professionnels (le stand d’Optique Unterlinden connaissait une forte affluence) ainsi que des passionnés venus présenter des réalisations originales :

  • les reproductions d’images astronomiques sur textile de Sophie POUGET (atelier Bulle)
  • le créateur VERENA  qui proposait de jolis bijoux dont le plus petit télescope du monde réalisé en cristal de Swarovski
  • le principe de l’Hypertélescope Lise développé depuis 2011 non loin de Barcelonnette dans les Alpes de Haute Provence et présenté par Martine ROUSSEL
  • une reconstitution libre de la machine d’Anticythère qui a demandé 5 ans et 5.000 h de travail à son concepteur Pierre BONHOMME (Club d’Astronomie Nuits Magiques)
  • les ouvrages de Frédéric LEQUÈVRE aux éditions book-e-book

Nous reviendrons plus longuement sur le travail de Pierre BONHOMME et Frédéric LEQUÈVRE prochainement.

6 réflexions sur “ Retour sur la Journée de l’Occasion en Astronomie (JOA) ”

  1. Je suis surpris en regardant tes photos de constater qu’il n’y a quasiment que des hommes au crane un peu dégarni (comme le mien) 🙂 et peu de dames et de jeunes , est-ce la même chose aux Rap ou autres manifestations astronomiques ?

    Louis

  2. Peu de femmes effectivement (c’est une bourse d’échange de matériel) et plutôt des gens dans la cinquantaine, mais c’est la même proportion quand on va dans des expos de modélisme par exemple. Sinon hier après-midi je me suis promené dans les allées d’un salon de créatrices, je n’y ai vu aucun crâne dégarni et peu d’hommes en général ; il faut bien choisir ses sorties, Louis 😉

  3. Effectivement,
    je me demandais surtout comment intéresser un public plus large à l’astronomie en général , la découverte du monde des étoiles n’est pas facile au premier regard , difficile de s’y retrouver et même après des années d’observation je m’y perds encore parfois …(et heureusement c’est dans ces instants là que j’y suis le plus heureux)…
    mais grâce à des personnes comme toi , j’avance .
    et me diras-tu, il existe aussi de nombreuses associations et club ou on trouve des gens de qualité passionnés prêts à transmettre leur savoir.
    le plus dur, les faire connaitre.

    Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *