La planète Mars aux côtés de la vieille Lune

À 350 millions de kilomètres de nous, la planète Mars n’est pour le moment qu’un discret petit point orangé, huit mois avant la prochaine opposition. 

Difficile pour les non initiés de reconnaître la planète Mars, un astre orangé de magnitude 2 actuellement dans la constellation de la Vierge. Seul un rapprochement apparent avec la Lune (accompagnée ici de la lumière cendrée) comme celui photographié à l’aube du 15 novembre (4 secondes de pose à 400 iso avec un objectif de 50 millimètres de focale) permet de localiser la célèbre Planète rouge (sa couleur, qui provient de l’oxyde de fer présent dans le sol, est à l’origine de son nom, Mars étant le dieu de la guerre dans la mythologie romaine).

Pourtant Mars ne cesse de se rapprocher et sera au plus près de la Terre le 27 juillet 2018 pour une opposition spectaculaire. 

En raison de la forte excentricité de l’orbite martienne, la distance Terre-Mars varie beaucoup d’une opposition à l’autre (en moyenne tous les 780 jours). Lors des oppositions périhéliques (qui ont lieu en août et septembre), la quatrième planète du Système solaire peut s’approcher jusqu’à 56 millions de km de nous. Ce fut le cas au cours de l’été 2003 : Mars avait alors un diamètre de 25 sec d’arc et une magnitude de -3. Les observateurs situés près de l’équateur terrestre sont alors les mieux placés pour étudier cette planète qui se trouve dans les constellations du Sagittaire ou du Capricorne (elle est donc assez basse sur l’horizon SUD pour les observateurs européens).

Les oppositions aphéliques (qui se produisent à la fin de l’hiver) sont moins spectaculaires puisque la Planète rouge est à environ 100 millions de km, mais sa position haute dans le ciel (constellations du Cancer ou du Lion) offre de meilleures images sous nos latitudes (rappelons que plus un astre est haut, moins son image est déformée par la turbulence atmosphérique).

La prochaine opposition martienne s’annonce spectaculaire puisque fin juillet 2018 la Planète rouge aura un diamètre de 24 sec d’arc et une magnitude de -2,8. Il y aura donc un astre orangé particulièrement brillant dans la constellation du Capricorne. Avec les progrès des instruments astronomiques (caméras plus puissantes, optique adaptative…) nous devrions avoir de magnifiques images de Mars, comme celle ci-dessus prise par le télescope spatial Hubble lors de l’opposition 2016. Mais attention, nous ne verrons quand même pas Mars aussi grosse que la Lune !

2 réflexions sur “ La planète Mars aux côtés de la vieille Lune ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *