Soleil noir : des lycéens photographient l’ombre lunaire

En lançant plusieurs ballons stratosphériques, des lycéens américains sont parvenus à photographier l’ombre lunaire qui a balayé les USA le 21 août. 

Un peu plus de deux minutes d’extase : c’est ainsi qu’on pourrait résumer l’éclipse totale de Soleil qui s’est déroulée aux USA le 21 août 2017. Si la plupart des observateurs ont admiré le Soleil noir depuis le sol (comme le Français Olivier Sauzereau accompagné de sa petite famille), on pouvait également suivre le phénomène depuis l’espace (que ce soit en orbite terrestre pour les satellites ou un peu plus bas dans notre atmosphère en prenant un avion comme l’a fait par exemple Babak Tafreshi).

En prenant de la hauteur on avait alors la possibilité de suivre le déplacement très rapide (3.000 km/h) de l’ombre lunaire sur le continent américain. 

Les jeunes membres de l’association Earth to Sky Calculus ont choisi une façon originale d’immortaliser cette ombre en accrochant des appareils photographiques à une dizaine de ballons stratosphériques qui sont montés à une trentaine de kilomètres d’altitude. Ces lâchers de ballons sont la spécialité de ce club qui existe depuis 7 ans et qui a attiré l’attention de la NASA. Les images qu’ils ont obtenues sont en vente sous la forme de posters.

Rappelons que les ballons stratosphériques sont des ballons dilatables remplis d’hélium (beaucoup moins dangereux que l’hydrogène utilisé autrefois) qui peuvent s’élever jusqu’à 50 km d’altitude. Ils servent à analyser la composition de l’atmosphère et à réaliser des observations astronomiques comme l’étude des rayons cosmiques. C’est dans une nacelle enlevée par un ballon de ce type que l’aéronaute suisse Auguste Piccard (le grand-père de Bertrand Piccard) s’éleva à plus de 15 km d’altitude en 1931.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *