La Lune croise les planètes Vénus et Mars à l’aube

Le samedi 7 novembre à l’aube, le croissant de Lune se joignait au ballet planétaire orchestré par Vénus et Mars, non loin de Jupiter.

Depuis un mois environ chacun peut admirer un ballet planétaire à l’aube, Vénus, Jupiter et Mars effectuant un étonnant chassé-croisé. Alors qu’au milieu du mois d’octobre les 3 astres s’alignaient dans l’ordre Vénus-Jupiter-Mars de haut en bas (Mars étant la plus proche de l’horizon), nous avons désormais la planète Jupiter qui s’élève haut dans le ciel, laissant derrière elle la discrète Mars suivie de Vénus.

trio_lune6

Comme le montrent les images qui illustrent cet article, le 7 novembre à l’aube le croissant de Lune n’était qu’à quelques degrés apparents du couple Mars-Vénus (la veille Séléné passait non loin de Jupiter).

trio_lune2

Le croissant de Lune était accompagné de la lumière cendrée, un phénomène qui porte aussi le nom de clair de Terre puisque le reste du disque lunaire est légèrement éclairé par la lumière solaire que réfléchit notre planète dans l’espace (voir le schéma explicatif de la lumière cendrée).

trio_lune3

Les photographies ont été faites au pied de l’église Saint-Symphorien à Nuits-Saint-Georges en Côte-d’Or. Bien que la Lune soit en vieux croissant 4 jours avant la Nouvelle Lune, il a été nécessaire de la surexposer pour bien distinguer les 3 planètes.

9 réflexions sur “ La Lune croise les planètes Vénus et Mars à l’aube ”

  1. bonjour je fais de l’astro depuis pas mal de temps je possede un dobson 400 je voudrais débuter dans l’astrophotographie j’ai un skyobserver 200/800 je vais faire de la photo au foyer avec un eos 70d avec lequel je fais de la photo sur la faune sauvage je pense que cela devrais être pas mal qu’en pensez vous merci pour votre réponse jocelyn

    1. Bonjour Jocelyn, c’est un excellent moyen d’aborder la photographie lunaire et planétaire. Pour le ciel profond tout dépendra de la qualité de la monture et du suivi. Une première possibilité serait de fixer le boîtier photo avec objectif ou un téléobjectif en parallèle du télescope qui devient alors un instrument de guidage. Avec une excellente monture et un suivi parfait on peut ensuite envisager l’astrophotographie au foyer de l’instrument en le dotant d’un système de guidage.

  2. ok c’est sympa de me répondre je tiendrais compte de vos conseils je vous souhaite des bonnes fêtes de fin d’années et de belles observations votre blogs est toujours intéressant a consulté on ne se lasse jamais de l’astronomie a+ joss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *