On a retrouvé Beagle 2 sur Mars

25 décembre 2003 : alors que chacun fête Noël autour du sapin, les membres de l’Agence spatiale européenne (ESA) attendent eux aussi un cadeau venu du ciel. La sonde Mars Express doit en effet larguer Beagle 2, un petit atterrisseur de 60 kg (dont 30 kg d’instruments scientifiques).

beagle

Beagle 2, baptisé du nom du bateau qui transporta Charles Darwin autour du monde entre 1831 et 1836, doit analyser le sol de la planète Mars et y rechercher d’éventuelles traces de vie.

Malheureusement le contact est perdu avec l’atterrisseur après sa descente : impossible de le localiser ou de communiquer avec lui, malgré les tentatives de la sonde américaine Mars Odyssey et des radiotélescopes de Jodrell Bank (Royaume-Uni) et de Stanford (USA).

On avait peu d’espoir de repérer Beagle 2 dont la taille n’excède pas 1 mètre, voire 2 si ses panneaux solaires se sont ouverts (à la manière des pétales d’une fleur). Mais c’était sans compter sur la caméra haute résolution HiRISE embarquée à bord de MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) qui est parvenue à photographier l’atterrisseur, son parachute et son bouclier thermique dans une plaine surnommée Isidis Planitia.

Beagle 2 ne s’est donc pas écrasé puisque certains de ses panneaux solaires sont même déployés et la panne est intervenue alors que l’atterrisseur était déjà sur la Planète rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *