Nuits-Saint-Georges, le regard tourné vers le ciel

Le n° 54 de la revue Bourgogne Magazine met à l’honneur Nuits-Saint-Georges sous les étoiles (et la Lune) avec quelques-unes de mes images. 

Nuits-Saint-Georges est une petite ville de Bourgogne qui a le regard tourné vers la Lune depuis 1971. Cette année-là, sur une idée du sénateur-maire de la ville Bernard Barbier, les astronautes de la mission Apollo 15 (David Scoot, Alfred Worden et James Irwin) déposèrent une étiquette de la cuvée Terre-Lune de 1969 sur le bord d’un cratère lunaire qu’ils baptisèrent cratère Saint-Georges.

Un coup de pub génial, comme je le rappelle dans le n° 54 de Bourgogne Magazine qui m’ouvre ses colonnes pour évoquer les liens entre Nuits-Saint-Georges et l’espace.  

Un siècle plus tôt c’est un autre Nuiton qui s’est passionné pour l’espace en la personne de Félix Tisserand (1848-1896), un astronome qui dirigea l’Observatoire de Toulouse puis celui de Paris (qui fête cette année ses 350 ans d’existence). Félix Tisserand est surtout connu pour son Traité de mécanique céleste dont le contenu a longtemps fait référence (ses calculs ont servi pour préparer le lancement des premiers satellites artificiels autour de la Terre).

L’évocation de ces liens entre Nuits-Saint-Georges et l’espace s’accompagne de quelques-unes de mes photographies que vous connaissez déjà si vous suivez régulièrement CIELMANIA.

Il y a bien sûr cette Pleine Lune derrière le beffroi qui fait la couverture de la revue. Les beffrois ont été construits au Moyen-Âge pour montrer la puissance des communes. Ils disposaient souvent d’une horloge pour marquer l’écoulement du temps, qui jusque là était rythmé par les prières que sonnaient les cloches des églises. Celui de Nuits-Saint-Georges a été édifié au début du XVIIème siècle. L’église Saint-Symphorien, chère aux Nuitons, est également présentée avec un filé d’étoiles et à l’occasion d’une éclipse de Lune.

Enfin une place de choix est réservée à une célèbre chasse au croissant de Lune, une image récompensée il y a quelques années dans un concours international (voir ici). Retrouvez ces photographies et bien d’autres encore dans la vidéo ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *