Coucher de Soleil derrière l’Observatoire du Pic du Midi

En choisissant bien son emplacement, un photographe a immortalisé le Soleil couchant  en train de passer derrière l’Observatoire du Pic du Midi.

C’est depuis le village d’Esperce, à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse, que le photographe Michel Boutet (membre du club d’astronomie Les Pléiades) a saisi le 1er novembre le coucher de Soleil derrière l’Observatoire du Pic du Midi (OMP) situé à un peu plus de 100 km à vol d’oiseau.

pic_midi2

Construit à 2.877 mètres d’altitude, au sommet du pic du Midi de Bigorre, l’observatoire est né à la fin du XIXe siècle de la volonté de deux hommes, Charles du Bois de Nansouty et Célestin-Xavier Vaussenat qui décident dans les années 1870 de créer une station météorologique dont les premiers bâtiments sont achevé en 1882.

pic_midi

En 1901 le directeur de l’Observatoire de Toulouse, Benjamin Baillaud, séduit par la qualité du ciel du Pic du Midi, lance l’idée d’un observatoire astronomique et le fait équiper progressivement en lunettes et télescopes.

Dans les années 1930 l’astronome français Bernard Lyot y monte pour observer régulièrement les planètes et surtout utiliser son coronographe, un instrument dont il est l’inventeur et qui permet d’étudier la couronne solaire sans être obligé d’attendre une éclipse totale de Soleil.

Au début des années 1960 le Pic du Midi est équipé d’un télescope de 1 m de diamètre destiné à l’étude détaillée des sites potentiels d’alunissage pour les mission américaines Apollo et en 1980 c’est un télescope de 2 m de diamètre qui est mis en service, le Télescope Bernard Lyot (TBL). Depuis quelques années le site du Pic accueille conjointement chercheurs et grand public.

Sur l’image de Michel Boutet on remarque tout de suite l’antenne de radio-télévision haute de 104 mètres qui émet depuis 1963, avec à gauche les bâtiments de l’Observatoire et l’arrivée du téléphérique qui achemine voyageurs et scientifiques. À droite de l’antenne se trouve la coupole du TBL. Notez enfin au sommet du Soleil la présence d’un discret rayon vert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *