La galaxie d’Andromède se lève sur les Apennins

L’été marque le retour en début de nuit de la célèbre galaxie d’Andromède (Messier 31),  visible à l’œil nu dans un site épargné de toute lumière parasite. 

Entrant dans le club très fermé des rares galaxies visibles à l’œil nu depuis la Terre dans l’hémisphère nord, Messier 31 (magnitude 3,4) est observée depuis très longtemps. Si l’astronome persan Al Soufi (903-986) est le premier à mentionner l’existence de cette petite tache floue, il est fort probable qu’on la connaissait déjà dans l’Antiquité.

m31

Située à un peu plus de 2,5 millions d’années-lumière dans la constellation d’Andromède, M 31 a une longueur apparente qui dépasse 3°, soit 6 fois la taille de la Pleine Lune. On estime qu’environ mille milliards d’étoiles sont contenues dans la galaxie dont le diamètre est de 140 000 années-lumière.

L’image ci-dessus a été réalisée par Matteo Dunchi alors que la galaxie s’élevait au-dessus des Alpes apuanes, un massif montagneux situé au nord-ouest de la Toscane et qui fait partie de la chaîne des Apennins.

C’est grâce aux étoiles variables de type Céphéides présentes dans Messier 31 que l’astronome américain Edwin Hubble est parvenu dans les années 1920 à estimer la distance de cette galaxie, confirmant ainsi sa nature extragalactique.

Conseils pour repérer la galaxie d’Andromède :

carte

Choisissez un site bien dégagé, loin de toute pollution lumineuse. En milieu de nuit, le triangle d’été composé des brillantes étoiles Deneb, Véga et Altaïr se trouve au-dessus de votre tête. En prolongeant l’axe Véga-Deneb en direction du nord-est, vous découvrirez le carré de Pégase puis remonterez jusqu’à l’étoile Beta Andromedae (appelée Mirach). La galaxie d’Andromède se trouve entre Mirach et la constellation de Cassiopée.

galax

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *