Admirez le retour de la lumière cendrée à l’aube

La lumière cendrée ou clair de Terre n’est jamais aussi belle que 2 ou 3 jours avant la Nouvelle Lune. C’est le moment de l’admirer à l’aube.

Avez-vous déjà entendu parler de la lumière cendrée ? Cette douce clarté, environ 10.000 fois plus faible que la Pleine Lune, permet de distinguer le reste du disque lunaire juste avant ou après la Nouvelle Lune, quand le croissant est assez fin pour ne pas trop nous éblouir.

Alors que ce croissant reçoit directement les rayons solaires, le reste de la surface lunaire est très légèrement éclairé par la lumière solaire que la Terre renvoie dans l’espace (les océans et les nuages terrestres jouent un peu un rôle de miroir). Le disque lunaire semble gris clair comme de la cendre, ce qui explique le nom de lumière cendrée.

Cette quatrième semaine de janvier et sa météo exceptionnelle (à condition d’échapper au brouillard) permet aux observateurs matinaux de suivre avant l’aube la cure d’amincissement du croissant de Lune et l’apparition progressive de la lumière cendrée.

Le mardi 24 janvier le vieux croissant de Lune se trouvait à quelques degrés de la planète Saturne, dont c’est le grand retour. Pendant que Vénus étincelle dans le ciel du soir, la planète aux anneaux se rapproche lentement de la Terre dont elle sera au plus près le 15 juin prochain à une distance de 1,353 milliard de km environ.

Les 25 et 26 on peut suivre la descente du croissant lunaire de plus en plus maigre du côté de la discrète Mercure, la lumière cendrée se diluant chaque jour un peu plus dans la clarté de l’horizon.

Vendredi 27 à l’aube ceux qui ont un ciel particulièrement pur pourront tenter de repérer à l’aide d’une paire de jumelles un croissant posé sur l’horizon âgé de seulement 17 heures avant la Nouvelle Lune qui interviendra le 28 janvier à 0 h 08.

On retrouvera ensuite le jeune croissant de la prochaine lunaison à partir du 30 janvier en soirée puis le 31 à proximité de Mars et Vénus.

6 réflexions sur “ Admirez le retour de la lumière cendrée à l’aube ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *