Le grand radiotélescope de Nançay fête ses 50 ans

C’est en mai 1965 que le Général de Gaulle inaugura à Nançay dans le Cher un grand radiotélescope décimétrique (construit pour recevoir les longueurs d’ondes comprises entre 8 et 30 cm). Ce radiotélescope se compose d’un miroir orientable de 200 m par 40 (à droite sur la photo) qui renvoie les ondes célestes en direction d’un miroir fixe de 300 m par 35.

nançay1

Les « miroirs » des radiotélescopes n’ont pas besoin d’avoir une surface réceptrice aussi parfaite que les miroirs de télescopes ; ils sont réalisés avec du grillage, ce qui permet d’en concevoir de gigantesques. Le grand radiotélescope de Nançay était en 1965 le plus grand instrument de ce type dans le monde, il est aujourd’hui le quatrième.

Il fut construit sur un terrain de 150 ha qui servait depuis 1956 à observer l’Univers en ondes radio, une spécialité née après la seconde guerre mondiale et portée en France par le physicien Yves Rocard, père de l’ex-Premier ministre Michel Rocard et grand-père de l’astrophysicien Francis Rocard.

50 ans après, la station de radioastronomie de Nançay utilise toujours le grand radiotélescope pour l’étude des pulsars et des comètes. La station est également impliquée dans le projet européen LOFAR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *