29 mars : le retour du jeune croissant de Lune sur l’horizon

La quatrième lunaison de l’année a débuté avec un jeune croissant qui surplombait l’horizon dans la soirée du 29 mars, 40 heures après la Nouvelle Lune.

Comme à chaque début de lunaison, c’est un spectacle enchanteur qui attend les observateurs quand la nuit tombe. Entre deux et quatre jours après la Nouvelle Lune, un petit croissant lunaire nous adresse un sourire lumineux, accompagné d’une délicate lueur sur le reste du disque lunaire, la lumière cendrée ou clair de Terre. Imaginez un astronaute placé sur la Lune à cette époque : il verrait dans le ciel la Pleine Terre presque cent fois plus lumineuse que la Pleine Lune lorsque nous l’admirons depuis notre planète !

On pouvait en théorie tenter de repérer le premier croissant de cette nouvelle lunaison (la quatrième de l’année) à partir du 28 au soir, environ 16 heures seulement après la Nouvelle Lune.

J’ai tenté l’expérience sans succès : il faut dire que dénicher un croissant de 0,7 % dans les lueurs crépusculaires est particulièrement délicat, même armé d’une paire de jumelles. Pour le moment le plus fin croissant que j’ai pu immortaliser est celui du 19 février 2015 âgé de 18 heures (soit 0,9% du disque lunaire).

Le 29 mars en soirée le jeune croissant de Lune était de 4% et devenait visible à l’œil nu sans problème. L’image ci-dessus (réalisée avec un boîtier Finepix HS20, zoom de 720 mm, pose de 2 sec à 200 iso) permet de le voir se glisser derrière un lointain relief vers 21 heures, alors que le ciel est encore clair.  Environ 5° à droite de la Lune (en dehors du champ de cette image) brillait le petit point de la planète Mercure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *