L’énorme tache solaire AR 2192

La plus grosse tache du cycle solaire en cours (le cycle n° 24 qui a débuté en 2008) est apparue il y a quelques jours à la surface de notre étoile.

sol

Voilà qui va ravir tous les adorateurs du Soleil, lequel nous offre un spectacle inattendu. Alors que le pic d’activité solaire atteint en 2013 était considéré par les scientifiques comme le plus faible depuis un siècle, AR 2192 (AR signifie Active Region, les numéros étant attribués par ordre d’apparition des taches par la NOAA, National Oceanic and Atmospheric Administration) vient nous rappeler que nous avons encore beaucoup à apprendre au sujet de notre étoile.

Les taches sur le Soleil sont des régions d’intense activité magnétique pouvant générer des éruptions solaires avec éjection de masse coronale qui s’achèvent en beauté sur Terre par des aurores boréales. La taille de la tache AR 2192 est supérieure à celle de la planète gazeuse géante Jupiter !

Attention, l’observation et la photographie du Soleil ne sont possibles qu’avec un filtre spécial. L’image ci-dessus a été réalisée le 22 octobre au matin avec un boîtier Finepix HS20 et son zoom de 720 mm de focale protégé par un filtre ND 400.

Mise à jour du 24 octobre : l’image ci-dessous a été réalisée ce matin juste après le lever du Soleil. Remarquez comme le bord de notre étoile est déformé par la turbulence. Notez également la présence d’un discret rayon vert au sommet de l’astre. Selon le site The Sun Today, cette tache solaire est désormais la plus grosse observée depuis AR 6368 en novembre 1990, il y a 24 ans !

sol1

 

Mise à jour du 26 octobre : image réalisée à l’aube alors que le Soleil passe derrière une girouette de l’hôpital de Nuits-Saint-Georges en Côte-d’or.

sol3

 

Cette image a été publiée sur le site Spaceweather.

6 réflexions sur “ L’énorme tache solaire AR 2192 ”

    1. Le Soleil tournant sur lui-même en 27 jours environ, une tache met une bonne douzaine de jours à passer au niveau de l’équateur. Pour cette tache on devrait pouvoir la suivre au moins une semaine…

    1. Un filtre ND 400 (ND pour Neutral Density). On en trouve par exemple chez Miss Numérique de différents diamètres à visser à l’avant des objectifs photo. Il faut savoir que cette densité (400) permet de photographier le Soleil à l’horizon mais est insuffisante pour le photographier quand il est haut dans le ciel : même à 1/4000ème de sec avec f/d=11, l’image est alors surexposée (il faudrait alors utiliser un ND 500 ou ND 1000). Mais comme je cherche à photographier le Soleil avec un premier plan terrestre donc quand il est bas, cette densité me va très bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *