etoilfilant

Une étoile filante

En astronomie, certains noms relèvent plus de l’usage populaire que de la réalité scientifique. C’est par exemple le cas de « l’étoile du berger », qui est en fait la planète Vénus. Même chose pour le terme « étoiles filantes » : il ne s’agit nullement d’étoiles mais tout simplement de poussières abandonnées par les comètes sur leur orbite.

etoilfilant

Lorsque la Terre coupe la trajectoire de ces petites particules, elles pénètrent dans l’atmosphère à grande vitesse et s’y consument sous la forme d’une brève trace lumineuse.

L’essaim d’étoiles filantes le plus connu est celui des Perséides : abandonnées par la comète Swift-Tuttle, ces poussières cosmiques rencontrent la Terre chaque mois d’août. On les appelle Perséides car elles semblent s’échapper de la constellation de Persée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *