Pour New Horizons, les astronomes traquent 2014 MU69

Trois occultations d’étoiles par 2014 MU69 devraient permettre d’en savoir un peu plus sur ce petit corps que survolera la sonde New Horizons en 2019.

Le 24 juin 2014 la caméra à large champ (WFC3) du télescope spatial Hubble découvrait 2014 MU69, un petit corps rocheux dont la taille est estimée à 40 km. Très faiblement lumineux (magnitude 26,8), cet objet se situe à plus de 43 Unités Astronomiques du Soleil dans la ceinture de Kuiper. Cette dernière ressemble à la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter mais se trouve beaucoup plus loin, au delà de l’orbite de Neptune.

2014 MU69 a été choisi pour recevoir la visite de New Horizons le 1er janvier 2019.  Les astronomes aimeraient bien que la sonde qui a survolé la planète naine Pluton et son compagnon Charon en 2015 leur permette d’en apprendre un peu plus sur les corps qui constituent la ceinture de Kuiper. On peut en effet imaginer que leur composition est restée inchangée depuis la formation du Système solaire.  

Les 3 juin, 10 juillet et 17 juillet, 2014 MU69 occulte trois étoiles différentes. En se plaçant judicieusement, des observateurs pourraient enregistrer la brève chute de lumière de l’étoile occultée (pendant environ 2 sec) et en tirer des informations intéressantes. C’est ce qu’a décidé de faire un groupe d’astronomes au sein de l’équipe de New Horizons : utilisant des télescopes fixes et d’autres mobiles de 40 cm de diamètre (photo ci-dessus), ils seront une cinquantaine à se déployer tout les 10 à 25 km le long des 3 lignes d’occultation.

Pour Alan Stern, l’un des responsables de de cette équipe de chercheurs, l’objectif de ces campagnes d’observations est de déterminer s’il y a des des anneaux, de la poussière ou même des satellites autour de 2014 MU69, ce qui nécessiterait de modifier la trajectoire d’approche de la sonde. L’analyse des courbes de lumière permettrait également d’en apprendre davantage sur l’orbite, la taille et la forme de ce petit corps rocheux.

On peut suivre cette campagne d’observations sur le compte Twitter de la mission.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *