La métamorphose d’une nébuleuse n’a pris que 20 ans

Deux décennies seulement auront suffi pour révéler la spectaculaire transformation d’une nébuleuse planétaire, Hen 3-1357.

Linceul pour astre mourant :

Les nébuleuses planétaires n’ont rien à voir avec les planètes. Ces nuages cosmiques ont été appelés planétaires parce qu’ils paraissaient ronds à travers les premiers télescopes. Les observations récentes ont montré qu’en réalité cette coquille est circulaire dans moins de 20% des cas. Nous savons qu’il y a des étoiles mourantes au centre de ces nébuleuses. C’est l’astre moribond qui a créé cette coquille en soufflant ses couches externes.

La métamorphose rapide de la nébuleuse planétaire Hen 3-1357. © NASA/ESA

Les astronomes ont toujours su que ces nébuleuses étaient temporaires. Ils pensaient à juste titre qu’elles s’estomperaient au fil du temps. Ils étaient loin d’imaginer que deux décennies seulement suffiraient à montrer ces transformations. C’est ce que révèlent les images de Hen 3-1357 réalisées par le télescope Hubble en 1996 et 2016.

Métamorphose accélérée :

Hen 3-1357 se situe à 18.000 années-lumière dans la constellation australe de l’Autel. Elle a été identifiée formellement comme nébuleuse planétaire par spectroscopie en 1989. Sept ans plus tard, le télescope spatial Hubble en a fait une première image. Ses bords ondulés lui ont alors valu le surnom de Stingray Nebula, la nébuleuse de la Pastenague (une sorte de raie). Vingt ans après ce premier portrait, le télescope Hubble s’est de nouveau penché sur cet objet exotique. Grande surprise chez les astronomes qui n’ont plus reconnu ce poisson cosmique. La nébuleuse a changé de forme et sa luminosité a chuté. Selon les chercheurs, les émissions d’oxygène, en particulier, ont diminué d’un facteur 1.000 entre 1996 et 2016 !

Vous pourriez aimer :

Suivez l’actualité astronomique en vous abonnant à Cielmania sur Facebook ou Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *