Un mémorial lunaire pour les astronautes de Challenger

Le 28 janvier 1986 la navette spatiale Challenger se désintégrait peu après son décollage. Sept cratères lunaires portent les noms des astronautes tués.

Le rêve américain brisé :

Tous les amoureux de la conquête spatiale ont en mémoire les terribles images du dernier vol de la navette spatiale américaine Challenger. Le 28 janvier 1986, 73 secondes seulement après son décollage, elle s’est brutalement désintégrée. Une tragédie venant nous rappeler les dangers liés à l’exploration de l’espace. On avait presque oublié le décès des trois astronautes d’Apollo 1 au cours de l’incendie de leur capsule en janvier 1967 et celui en juin 1971 des trois occupants du Soyouz 11 lors de son retour sur Terre.

Les sept astronautes de la navette Challenger (de haut en bas et de gauche à droite) Michael Smith, Judith Resnik, Ellison Onizuka, Dick Scobee, Christa McAuliffe, Gregory Jarvis et Ronald McNair. Au centre le mémorial lunaire. © NASA

La NASA leur a rendu hommage à travers un mémorial lunaire. Sept cratères situés dans un grand bassin d’impact (Pôle Sud-Aitken) sur la face cachée de la Lune ont été rebaptisés.

Un mémorial au pôle Sud :

Le bassin Pôle Sud-Aitken est le plus grand bassin d’impact de la surface de la Lune avec un diamètre d’environ 2.500 kilomètres pour une profondeur de 13 kilomètres. Cette région lunaire intéresse tout particulièrement la NASA pour y installer une base permanente dans le cadre du projet Constellation. C’est de là que s’élanceraient ultérieurement les astronautes en direction de la planète Mars. C’est dans ce bassin que se trouve le mémorial de Challenger (image réalisée par l’orbiteur LRO). Après la perte de la navette spatiale, sept cratères situés sur le bord est de ce bassin portent le nom de l’équipage (Gregory Jarvis, Christa McAuliffe, Ronald McNair, Ellison Onizuka, Judith Resnik, Dick Scobee et Michael Smith).

Les astronautes Christa McAuliffe et Judith Resnik. © NASA
Deux femmes en mission :

Le 28 janvier 1986 deux femmes avaient pris place à bord de la navette Challenger. L’enseignante Christa McAuliffe était la première “passagère de l’espace”. Sélectionnée parmi 11.500 candidats, elle était le symbole d’une conquête de l’espace qui devenait accessible à tous.

Judith Resnik avait été recrutée en 1978 par la NASA. Elle avait effectué son premier vol en 1984 à bord de la navette Discovery. Elle était alors devenue la quatrième femme à aller dans l’espace (et la seconde américaine après Sally Ride). Ecoutez le podcast sur  l’astronaute Judith Resnik proposé dans la série audio Chasseurs de Science :

Vous pourriez aimer :

2 réflexions sur “ Un mémorial lunaire pour les astronautes de Challenger ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *