Lune-Vénus : rendez-vous céleste au-dessus de la mine

Le 28 décembre le jeune croissant de Lune accompagnait Vénus en fin de journée au-dessus du chevalement de la mine de fer d’Aumetz en Lorraine.

Sous terre :

À Aumetz, petite ville de 2.000 habitants de la Moselle, tout évoque la mine. Les petites maisons des mineurs alignées le long des rues et bien sûr le chevalement qui se dresse au-dessus des toits. Dans l’industrie minière, le chevalement est la structure qui sert à descendre et remonter les mineurs, ainsi que le minerai, via une cage d’ascenseur. Au temps de sa splendeur (la première descente a eu lieu en 1900), la mine Bassompierre employait 800 ouvriers.

Ils ont extrait le minerai de fer 200 mètres sous terre jusqu’à la fermeture du site en 1983. Un musée installé au pied du chevalement permet désormais de revivre cette époque. 

Et dans le ciel :

Le 28 décembre, deux jours après la Nouvelle Lune accompagnée d’une éclipse annulaire de Soleil, notre satellite naturel présentait un joli croissant au crépuscule. Un peu plus haut la brillante Vénus lui tenait compagnie. La seconde planète du Système solaire entame son grand retour dans le ciel du soir. Elle va s’élever dans les semaines à venir au-dessus de l’horizon OUEST. Elle atteindra son élongation maximale le 24 mars 2020 avec une magnitude record de -4,4. Saviez-vous que Vénus aurait été habitable jusqu’à un grand bouleversement il y a 715 millions d’années ?

Rapprochement apparent entre Vénus et le croissant de Lune. © Jean-Baptiste Feldmann

L’image ci-dessus a été réalisée avec un boîtier Lumix Panasonic DC-FZ82. La sensibilité était de 100 iso, le zoom réglé sur 150 millimètres de focale et le temps de pose de 2 secondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *