SDO observe depuis son orbite une éclipse partielle de Soleil

Le 30 octobre 2016, l’observatoire spatial solaire SDO a photographié une éclipse partielle de Soleil inobservable sur Terre.

L’observatoire solaire SDO (Solar Dynamics Observatory) a été lancé il y a plus de 6 ans (le 11 février 2010 exactement) par la NASA depuis Cap Canaveral en Floride par une fusée Atlas V. Placé ensuite sur une orbite géosynchrone (à 36.000 km d’altitude environ), ce satellite de plus de 3 tonnes (il mesure 2 m par 4,5 m) observe en continu le Soleil dans différentes longueurs d’onde. Il peut ainsi étudier l’activité de notre étoile, comme l’apparition d’un filament géant ou le développement de taches gigantesques.

sdo

Le 30 octobre cet observatoire solaire a capturé les images d’un transit lunaire devant le Soleil pendant une heure, un phénomène qui ne pouvait s’observer que depuis son orbite. Il ne s’agissait pas d’une éclipse totale puisque au maximum du phénomène notre satellite naturel ne masquait que 59% du Soleil. Les images de SDO ont été prises dans l’ultraviolet (une longueur d’onde invisible pour l’œil humain) puis colorisées en rouge.

Pour apprécier pleinement la beauté des images solaires saisies par SDO, je vous propose de regarder la vidéo mise en ligne par la NASA l’an passé, à l’occasion du cinquième anniversaire du lancement de cet observatoire céleste. On y découvre les nombreuses manifestations de colère du Soleil vues dans différentes longueurs d’onde ainsi que le transit de Vénus qui s’est produit au mois de juin 2012 :

2 réflexions sur “ SDO observe depuis son orbite une éclipse partielle de Soleil ”

  1. D’oú, sur la Terre, peut-on observer l’éclipse solaire partielle par la nouvelle lune du 6 janvier 2019.
    J’habite dans l’océan indien, ile de La Réunion.
    Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *