Lumière parasite

Voici encore un triste exemple de pollution lumineuse. Un projecteur mal orienté et c’est tout un pan du ciel nocturne qui est affecté.

ciel

Il suffirait pourtant d’un peu de bon sens pour réduire ce gaspillage énergétique : privilégier les éclairages orientés du haut bers le bas (et pas l’inverse), ajouter des déflecteurs pour canaliser les rayons lumineux et éteindre les lumières inutiles à partir d’une certaine heure, autant de pistes pour faire des économies et rallumer les étoiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *