De la saumure remonte à la surface de la planète naine Cérès

Occator, un cratère situé sur Cérès, commence à livrer ses secrets. Son dôme central serait constitué de saumure provenant d’un océan souterrain.

Dawn à l’assaut de Cérès :

Avec 940 km de diamètre, Cérès est la plus petite planète naine connue. Située au cœur de la ceinture d’astéroïdes, elle a été découverte le 1er janvier 1801 par Giuseppe Piazzi. La sonde Dawn (lancée le 27 septembre 2007) a exploré Cérès de très près (35 km d’altitude) de février 2015 à octobre 2018. Elle avait auparavant orbité autour de Vesta entre juillet 2011 et septembre 2012. L’exploration de Cérès a soulevé de nombreuses interrogations. En particulier la présence de 130 points lumineux a beaucoup intrigué les planétologues. C’était incongru et inexpliqué sur un astre aussi sombre que de l’asphalte.

Un grand nombre de ces taches brillantes sont présentes dans le fond du cratère Occator. C’est une excavation de 92 km de diamètre et 4 km de profondeur. Au centre du cratère se trouve un dôme. Il est recouvert d’un mystérieux matériau lumineux parcouru par de nombreuses crevasses qui partent du sommet (photo ci-dessus).

Un océan de saumure :

Le résultat de plusieurs études présenté par la NASA permet d’élucider ce mystère. Sur Cérès la chute de micrométéorites assombrit peu à peu le sol. On se doutait donc que les régions claires étaient assez jeunes. Les mesures réalisées par la sonde Dawn confirment que des dépôts riches en chlorure de sodium hydraté ont atteint la surface récemment. Ils proviendraient d’un océan de saumure souterrain. La chaleur de l’impact qui a formé Occator il y a 20 millions d’années et la formation de fissures pourraient expliquer la remontée en surface de cette saumure.

Cette image en fausses couleurs met en évidence un dépôt de saumure à l’intérieur du cratère Occator sur la planète naine Cérès. © NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

C’est la première fois que l’hypothèse d’un océan souterrain est envisagée sur une planète naine. Et les planétologues se mettent à rêver d’une mission d’exploration de Cérès pour y rechercher des molécules organiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *