Les télescopes solaires

L’observation du Soleil nécessite la construction de télescopes spéciaux.

sol

Pour éviter l’échauffement et la turbulence préjudiciables à la bonne qualité des images, la plus grande partie du trajet effectué par les rayons lumineux à l’intérieur des tours solaires se fait sous vide.

Deux des télescopes solaires les plus performants se trouvent sur l’île de La Palma aux Canaries. Le Dutch Open Telescope, à droite sur l’image, est doté d’un miroir de 45 cm de diamètre.

Le Swedish Solar Telescope, dans la tour au centre de l’image, est équipé d’une lentille de 1 m de diamètre (c’est le second instrument solaire au monde par sa taille). Tous les deux étudient l’atmosphère de notre étoile sous un ciel très pur.

Ils sont installés sur le site astronomique de l’observatoire del Roque de los Muchachos à 2.400 mètres d’altitude, aux côtés d’autres instruments comme le MAGIC télescope, ou le Gran Tecan dont la coupole abrite un télescope optique de 10,40 mètres de diamètre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *