Spectaculaire : la Pleine Lune en vase étrusque sur l’océan

L’astrophotographe iranien Babak Amin Tafreshi nous envoûte avec une étonnante image d’un lever de Pleine Lune qui prend la forme d’un vase étrusque.

Ceux qui aiment les belles images astronomiques connaissent bien celles de Babak Amin Tafreshi, ce photographe iranien qui vit à Boston, fondateur du collectif TWAN (The World At Night). Certains de ses clichés sont très spectaculaires, comme celui de ce vase étrusque :

Pleine Lune en vase étrusque à son lever derrière l’océan Atlantique. © Babak A. Tafreshi

De quoi s’agit-il ? Un vase étrusque se produit lorsque les rayons lumineux de la Lune (ou du Soleil) à l’horizon traversent différentes couches atmosphériques, donnant à l’astre une forme évasée à sa base.

C’est la présence d’une couche d’air plus chaude et moins dense juste au-dessus de la surface de la mer (encore froide à cette époque de l’année) qui en est responsable de ce mirage.

Rappelons que les Étrusques vécurent dans le centre de la péninsule italienne de la fin de l’âge du bronze jusqu’à la fin de l’âge du fer. Les Romains ont hérité en grande partie de leur culture et de leur savoir-faire très évolué notamment dans le domaine de la céramique.

Un peu plus haut sur notre satellite naturel, on observe un curieux nuage en forme de vagues qui porte le nom d’ondes de Kelvin-Helmholtz. Ces deux physiciens (Lord Kelvin et Hermann von Helmholtz), ont découvert au XIXe siècle que ces petites crêtes nuageuses se formaient lors d’une variation de vitesse et de densité entre deux couches d’air superposées.

Au cours de la Pleine Lune du mois de mai (que j’avais immortalisée à l’aube) Babak Amin Tafreshi a également filmé le lever de notre satellite naturel qui semble sortir de l’océan Atlantique. En raison de l’épaisseur de la couche atmosphérique, de nombreux mirages se succèdent, admirez-les :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *