« Je suis un optimiste »

« Les cahiers Croire » proposent un numéro spécial, n° 304 de mars-avril 2016, consacré à « La terre, Un chemin vers le ciel » contenant de nombreux articles et entretiens.

Des témoignages aussi : Ils l’étudient ou la sculptent, la cultivent ou l’explorent… Cinq vies ancrées dans la terre.
Le mien « Je suis un optimiste », p. 41-42, a été recueilli par Gilles Donada.

Bardintzeff.A_2016.03.Croire

En voici le texte :

« Je suis un optimiste »
Jacques-Marie Bardintzeff,
volcanologue, auteur de Tout savoir sur les volcans du monde, séismes et tsunamis (éd. Orphie) et, pour les enfants, À la découverte des volcans d’Auvergne (La vache qui lit).

J’entretiens un lien fusionnel avec la Terre depuis toujours. Mon grand-père était un passionné de montagne. Quand j’avais 4 ans, il m’emmenait dans ses balades au milieu de la nature. Les dinosaures et les sciences naturelles me passionnaient. En classe de 4e, j’ai adhéré au club de géologie du lycée dont je suis devenu le secrétaire jusqu’en Terminale. Quand on parle de géologie, on imagine un vieux monsieur penché sur des cailloux poussiéreux, alors que cette matière concerne les enjeux du présent et de l’avenir de la planète : les matières premières, l’eau, l’énergie, les risques environnementaux…

Continuer la lecture

TéléGrenoble « Si on parlait… »

Mercredi 24 février 2016, dans le cadre de l’émission quotidienne « Si on parlait…  » de TéléGrenoble, Thibault Leduc recevait, dans le nouveau studio de la rue Eugène Faure, quatre invités :

Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue
Bruno Bouchard, collectionneur de films
Arnaud Demuynck, producteur et réalisateur
Marco Gentil, organisateur du Festival Voir Ensemble

Bardintzeff.SAM_4769

Les participants à l’émission, de gauche à droite : Thibault Leduc, Jacques-Marie Bardintzeff, Marco Gentil, Arnaud Demuynck, Bruno Bouchard (© J.M. Bardintzeff, merci à Fabrice Luang-Vija).

Il a d’abord été question de la météorite spectaculaire, récemment tombée en Isère.
Puis nous avons parlé de volcanologie : mes images des nuées ardentes du volcan Sinabung à Sumatra en Indonésie, les volcans d’Auvergne, Vulcania…

Continuer la lecture

Le dôme de lave du mont Saint Helens

Le volcan mont Saint Helens, dans l’état de Washington, sur la côte ouest des États-Unis, a été le siège d’une éruption paroxysmale le 18 mai 1980. Un panache cendreux (plinien) a atteint 27 km de hauteur. De nombreuses nuées ardentes (péléennes) ont été émises. Puis un dôme de lave visqueuse (dacite) s’est mis en place dans le cratère en forme de fer à cheval. Ce dôme correspondait au magma en grande partie dégazé.

Voici un extrait de mon livre « Volcanologie » (Éditions Dunod) :

Au mont Saint Helens, le dôme de 1980 (4 millions de m3) a grandi entre 1981 et 1983, pour atteindre en décembre 1983, 880 m de long, 830 m de large et 224 m de hauteur. Sa croissance a continué ensuite, plus lentement, jusqu’en octobre 1986 : dix-sept épisodes de croissance, chacun durant plusieurs jours à un an, se sont succédé. Finalement le dôme mesurait 1 060 x 860 m soit 74 millions de m3 et sa hauteur atteignait 267 m au-dessus de son point d’émission et 350 m au-dessus de sa base nord.

Continuer la lecture

Journée Portes ouvertes à Orsay

Samedi 13 février 2016 était « Portes Ouvertes » à l’Université Paris-Sud Orsay.
De nombreux lycéens sont venus à notre rencontre pour parler de leur avenir.

Le Département des Sciences de la Terre était présent pour expliquer les filières des 3 années de licence (L1, L2, L3), éventuellement suivies de 2 années de master (M1, M2), voire de 3 années de doctorat, selon le schéma (3, 5, 8).

Bardintzeff.1.Portes_Ouvertes.Orsay

Le stand Sciences de la Terre, avec, de gauche à droite, Yves Missenard, Benjamin Brigaud, Jacques-Marie Bardintzeff, Jocelyn Barbarand (© J.M. Bardintzeff).

Notre passion commune est la planète Terre, sa composition, son histoire et… son devenir.
Le géologue apparaît en effet comme un expert incontournable face aux grands challenges de l’Humanité (aura-t-on assez d’eau ? d’énergie ? saura-t-on gérer les risques naturels ?).
Aussi les débouchés sont variés.

Bardintzeff.3.Portes_Ouvertes.Orsay

Les débouchés en Sciences de la Terre

Pour en savoir plus :
http://geosciences.geol.u-psud.fr

Continuer la lecture

Voyage Bolivie Chili

« 80 jours voyages » organise un voyage exceptionnel de découvertes géologiques et volcanologiques en Bolivie (14-22 juillet 20156) et au Chili (22-28 juillet 2016) avec la possibilité de grouper les deux, du 14 au 28 juillet 2016.
Guide : Sylvain Chermette
Conseiller scientifique : Jacques-Marie Bardintzeff

Chermette.Bolivie.Laguna_Colorada

La Laguna Colorada en Bolivie (© S. Chermette).

Au programme : volcans, geysers, salars… et une soirée astronomie.

En Bolivie
* Le salar d’Uyuni, désert de sel unique au monde au célèbre sol blanc. On y trouve l’île Incahuasi couverte de cactus et la Isla del Pescado.
* Traversée du salar de Coipasa et découverte du volcan Pucarani.
* Découverte du volcan Tunupa qui domine le Salar d’Uyuni.
* La Laguna colorada, fameux lac salé de l’Altiplano bolivien aux couleurs rouge sang.
* Les geysers de Sol de Mañana, les bains chauds de Laguna Salada et Laguna Verde.

Continuer la lecture

Le Lutétien, club de géologie à Boulogne-Billancourt

Aujourd’hui samedi 6 février était le jour de la grande réunion annuelle du club « Le Lutétien », avec sa traditionnelle galette.

Le Lutétien est un club de géologie à Boulogne-Billancourt qui réunit des passionnés de minéraux et de fossiles. Son nom vient d’un niveau géologique (un « étage », daté entre 48 et 41 millions d’années) de l’ère Tertiaire, défini dans la région de Paris (Lutèce) et qui constitue une référence mondiale.

Bardintzeff.SAM_4726Pierre-André Liard, président du Lutétien, Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue, devant les vitrines de minéralogie du Lutétien (© J.M. Bardintzeff). Continuer la lecture

Un volcan à Pont-à-Mousson ?

Le sujet de l’émission de télévision sur M6 (e=m6, présenté par Mac Lesggy et diffusé le 8 mai 2011) concernait les « Situations extrêmes : comment notre corps résiste-t-il ? »
Par exemple, un volcanologue confronté à la chaleur de la lave ?

Pour le savoir, direction Pont-à-Mousson, en Meurthe-et-Moselle, où je suis accueilli à Saint-Gobain-PAM, haut lieu de la sidérurgie.
C’est l’enfer ! La fonte liquide sort des hauts fourneaux à plus de 1 450 degrés ! Soit 400 degrés de plus que la lave des volcans !

Peres.IMG_1203Approcher une coulée de fonte liquide à 1 450 degrés ! (© G. Perès, avec l’aimable autorisation de Saint-Gobain-PAM).

Je sympathise avec les fondeurs qui m’expliquent leur métier. Comme eux, je revets une tenue antichaleur pour approcher le torrent de feu. Ce costume, aluminisé, réfléchit la lumière et la chaleur. Gilbert Perès, médecin physiologiste, m’a équipé de sondes pour suivre les paramètres de mon corps.

Peres.IMG_1173Jacques-Marie Bardintzeff, volcanologue, essaye un costume antichaleur, par ailleurs « très seyant » (© G. Perès, avec l’aimable autorisation de Saint-Gobain-PAM).

Continuer la lecture

Image de volcan : le Waw an Namous

Le volcan Waw an Namous (namous = moustique) se situe dans le sud de la Libye, dans le désert du Sahara. Il forme un petit cône de 150 m de haut, qui culmine à 547 m dans une caldeira de 4 km de diamètre. Un cratère, de 150 m de diamètre et de 80 m de profondeur, occupe son sommet, avec des dépôts jaunes de soufre sur ses lèvres. Des « lapilli » (fragments volcaniques d’une taille de quelques millimètres à quelques centimètres) recouvrent plusieurs km2 autour du volcan, accompagnés de quelques bombes.

Bardintzeff.Libye.L27.Waw_an_Namous_fromE

Le volcan Waw an Namous vu de l’Est (© J.M. Bardintzeff).

J’ai découvert ce volcan lors de l’éclipse totale de Soleil du 29 mars 2006 ! Il m’a semblé très jeune. J’ai prélevé quelques échantillons de roches à l’origine d’une publication scientifique :
Bardintzeff J.M., Deniel C., Guillou H., Platevoet B., Télouk P. et Oun K.M. (2012) – Miocene to recent alkaline volcanism between Al Haruj and Waw an Namous (southern Libya). International Journal of Earth Sciences, 101, 4, 1047-1063.
L’âge du cône volcanique est de 200 000 ans.

Continuer la lecture