Qui suis-je ?

J’aime la Terre depuis toujours ! Les roches, les minéraux, les fossiles, les dinosaures, la géologie et donc… les volcans. Aujourd’hui je suis volcanologue et professeur des universités et j’ai la chance d’apprendre chaque jour.

Bardintzeff.ETH 131.VH

J’ai fait des études scientifiques, en classes préparatoires BCPST au Lycée du Parc à Lyon (1971-1973) puis à l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud (transférée depuis à Lyon) (1973-1977). J’y ai passé l’Agrégation des Sciences de la Terre. Ma thèse de 3e cycle (1981) a porté sur la géologie du soubassement volcanique de l’atoll de Mururoa en Polynésie française. Puis ma thèse d’État (1985) a été consacrée aux nuées ardentes, un risque volcanique majeur. Aujourd’hui je suis volcanologue et professeur des universités. J’enseigne à l’Université de Cergy-Pontoise et à l’Université Paris-Sud Orsay. Je suis attaché au CNRS.

J’ai la chance d’apprendre chaque jour !

J’ai visité la plupart des régions volcaniques du Globe : ma première mission scientifique, en 1978, m’a conduit au Guatemala… puis ce fut l’Indonésie, les Antilles, Hawaii, la Papouasie-Nouvelle-Guinée… un tour du monde, de coulées de lave en cratères fumants. Mon travail de recherche consiste à comprendre le cheminement du magma depuis sa formation en profondeur jusqu’à son arrivée en surface, éruptive ! J’étudie la composition chimique des roches volcaniques et des minéraux qu’elles contiennent (ce qu’on appelle la pétrologie). Je m’intéresse aux volcans actifs et à leur type d’éruption (dynamisme éruptif) mais aussi à l’histoire des volcans plus anciens. Plus récemment, en collaboration avec des planétologues et des astrophysiciens, nous avons commencé à comparer les volcans de la planète Mars avec ceux d’Islande.

Je collabore avec des chercheurs de nombreux pays (Bulgarie, Cameroun, Madagascar, Brésil, Turquie, Iran, etc.).

Je publie mes résultats dans des revues scientifiques, la plupart en anglais.

J’aime transmettre ma passion à travers mes cours, mes conférences (plus de 450). J’ai écrit une vingtaine de livres qui s’adressent, selon les cas, aux enfants, aux jeunes, au grand public, aux passionnés, aux étudiants.

J’ai participé à plus de 400 émissions de radio ou de télévision, notamment avec Nicolas Hulot et Yann Arthus-Bertrand.

23 réflexions sur “ Qui suis-je ? ”

  1. Quelle grande carrière ! c’est vraiment encouragent ! et moi qui aime tellement la géologie, et surtout la volcanologie que j’adore depuis mon jeune âge.

    1. Merci Chafa pour votre gentil message et votre passion pour la géologie. Volcanologue? Le plus beau métier du monde. Grandes amitiés 🙂

      1. en ce moment j’ai terminé ma licence et j’entame mon master en Science de la terre ! et j’aimerai plus tard soutenir une thèse de doctorat sur les volcans. Alors je se souhaiterai vous demandé, dans quel université enseigniez-vous car j’aimerai tellement assister a vos cours même si j’ai vue quelle que vidéos de vous entrain de faire cours = le titre « Au secours je comprends rien » c’était vraiment simple et explicite ?!

        Merci

        1. Bonjour Chafa, J’enseigne à l’Université de Cergy-Pontoise et à l’Université de Paris-Sud Orsay, essentiellement dans le cadre de la préparation au concours du Capes. Encouragements et amitiés. Jacques-Marie

  2. Bonjour. Nous sommes en train de finaliser un TPE de 1ère sur l’eruption du Vésuve en 79 et ses conséquences géologiques . Auriez vous un complément de point de vue sur ce sujet qui pourrait venir enrichir notre devoir académique (nous n’avons pas de vulcanologue ou géologue dans nos connaissances ). Merci de votre aide.

    1. Oui je crois qu’on a pu se joindre. Bonne chance pour votre TPE avec ce sujet volcanique et bien amicalement.

  3. bonjour

    je suis actuellement en classe de second et je me demandais:

    Si les volcans d’Auvergne peuvent-ils se réveiller ?

    Car beaucoup de site se confond et la réponse reste introuvable

    merci de votre aide

    1. Un volcan est considéré comme définitivement éteint s’il n’a pas fait d’éruption depuis 100 000 ans environ. Les dernières éruptions de la chaîne des Puys remontent à 8 000 ans. Un réveil n’est donc pas exclu (dans 10 ans ou 1 000 ans ? ou jamais ?) mais ce n’est pas d’actualité. Par contre le Mont Dore (dernière éruption il y a 250 000 ans au Sancy) et le Cantal (les dernières éruptions remontent à 3 millions d’années) sont considérés comme éteints. Bien amicalement.

  4. Bonjour Jacques-Marie,

    J’ai pu vous voir à la télé dans Ushuaïa, vous écouter à la radio… et j’aimerais énormément vous inviter à participer au mon podcast audio sur le voyage d’aventure et découverte en Asie, « Sur les routes de l’Asie ».

    surlesroutesdelasie [point] com

    Je suis un cousin de Thierry Robinet que je sais vous connaissez. C’est avec lui que j’ai lancé ce projet et nous avons déjà parlé des volcans d’Indonésie. J’aimerais beaucoup parler d’autres volcans d’Asie avec vous donc voilà, l’invitation est lancée !

    Je vous invite à me contacter via le site si cela vous intéresse…

    Bien à vous,
    Romain

    1. Bonjour Romain,
      Oui des souvenirs inoubliables avec Thierry Robinet lors de la navigation sur lac d’acide du volcan Kawah Idjen en Indonésie.
      Merci pour ta confiance et d’accord pour une collaboration: on en parle par e-mail. Il y a beaucoup à dire sur les volcans d’Asie !
      Avec toutes mes amitiés. Jacques-Marie

    2. Oui, tout à fait d’accord : la moitié des éruptions annuelles mondiales ont justement lieu en Asie.
      On se joint par e-mail.
      A bientôt et amitiés. Jacques-Marie

  5. Bonjour monsieur Bardintzeff,
    Nous sommes deux élèves de première S et nous vous contactons dans le but d’enrichir nos connaissances en terme de volcanologie. En effet nous commençons nos TPE dont le thème principal est le Vésuve. De plus une de nos enseignante nous a conseillé de prendre contacte avec vous. Notre problématique étant « En quoi des textes anciens nous renseignent-ils sur l’irruption du Vésuve » nous aimerions savoir si il est possible que vous nous apportiez vos connaissances. Nous nous basons sur le témoignage de Pline Lejeune. Nous nous demandions aussi si il serait possible d’avoir des photos du Vésuve si vous avez eut l’opportunité d’y aller. Nous vous remercions d’avance.
    Cordialement,
    Mélanie PASQUIER, Caroline MOUGEOT

    1. Chères Melanie et Caroline,
      Super sujet !
      Les deux lettres de Pline le Jeune à Tacite sont les premiers documents écrits volcanologiques !

      La date de l’éruption jadis fixée au 24 août 79 serait plutôt le 24 octobre 79.

      Voic ce que j’écris dans mon livre « Volcanologie » (Editions Dunod) :

      L’étude des dépôts de l’éruption de 79 du Vésuve, rendue célèbre par les descriptions de Pline le Jeune, a permis de retracer son scénario très précisément (Sigurdsson et al., 1985 ; Carey et Sigurdsson, 1987). Elle débuta le 24 août vers 13 h et deux phases éruptives se succédèrent (Fig. 8.13). Pendant les 7 premières heures, le panache cendreux s’éleva de 14 à 26 km, avec un débit éruptif de 7,7 x 107 kg.s-1, et des ponces blanches (à chimisme de phonolite, voir chapitre 11, § 1) retombèrent. Cette phase présente de nombreuses similitudes avec l’épisode P1 de la montagne Pelée. Ensuite, pendant les 12 heures suivantes, le panache atteint jusqu’à 32 km de hauteur et des ponces grises (téphrite phonolitique) succédèrent aux blanches, témoignant d’un changement de la composition chimique du magma. Les ponces recouvrirent Pompéi, situé à 9 km au SE du volcan. Une demi-douzaine de « surges » (écoulements pyroclastiques très violents, chapitre 9) furent émis : le premier, le 25 août à 1 h du matin, ravagea Herculanum et le cinquième, vers 7 heures, Pompéi. Au cours des 19 heures de l’éruption, 4 km3 de tephra (DRE) furent émis. De nouvelles études démontreraient que l’éruption du Vésuve a plutôt eu lieu en automne 79 (24 octobre ? 24 novembre ?) comme le prouve la présence de fruits (grenades, sorbes) et fruits secs (figues, pruneaux, châtaignes, noix) de saison, les vendanges faites, les braseros allumés dans les maisons, ainsi qu’une monnaie (denier d’argent) datée dans une bourse d’une victime (Stefani, 2006). Mais ceci ne remet pas en cause l’interprétation du déroulement de l’éruption.

      Vous pouvez me contacter a l’adresse e-mail jacques-marie.bardintzeff@u-psud.fr et je pourrai vous envoyer quelques photos du Vésuve.

      Bonne chance pour ce projet volcanologique et amicalement 🙂

  6. Jacques-Marie,

    Tes articles sont toujours très intéressants, c’est vraiment un plaisir de te lire, et, j’espère pouvoir te retrouver à l’une de tes conférences! 🙂

    Amitiés volcaniques.
    JW- Gérant de Passion Volcans. 🙂

    1. Merci Jean pour tes encouragements. Moi aussi j’apprécie beaucoup ton dynamisme vraiment volcanique (!) pour animer le groupe « Passion Volcans ». Mes grandes amitiés. Jacques-Marie 🙂

  7. Bonjour monsieur Bardintzeff,
    Nous venons de vous contacter par mail au sujet des orages volcaniques, peut-être pourriez vous nous donner quelques informations. Tout serait bon a prendre pour nos Travaux pratiques du bac !
    Elise et Apolline

    1. Bonjour Élise et Apolline,
      Effectivement des éclairs accompagnent les panaches volcaniques. Sont invoqués les frottements entre les particules (électro-statisme) et leur richesse en fer. Mais malheureusement je ne suis pas spécialiste du sujet.
      Dans mon livre « Volcanologie (5e ed., Dunod, 2016) j’écris : Les célèbres expériences de Miller, faites en 1953, montrent la possibilité de synthèse de molécules organiques par une étincelle dans un mélange réducteur de gaz. L’étincelle de Miller pourrait être un éclair associé à un panache volcanique riche en vapeur d’eau.
      Bonne chance pour votre projet et bien amicalement. Jacques-Marie 🙂

  8. Bonjour!

    Je suis passionné par les volcans surtout ceux à nuée ardente, je voudrai savoir si il y a une conférence que vous allez faire proche de chez moi (Chalon Sur Saône 71) car je viendrai volontier vous y voir et vous poser des questions, beaucoup surement!

    Je prépare ma première expéditions sur les mont Fuji et Unzen, cela serait l’ occasion pour moi de vous poser des questions pour mieux préparer cette expéditions!

    1. Bonjour Jérôme, super ta passion pour les volcans. Je connais assez bien la Saône-et-Loire par ma belle-famille (région Tournus-Cluny). Pas de conférence dans cette région dans l’immédiat. Mes conférences sont régulièrement annoncées dans ce blog. Bonne expé au Japon et toutes mes amitiés 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les volcans ? Passionnément ! Les volcans ne sont pas toujours méchants, ils sont aussi les témoins de la Terre active !