Pourquoi ce blog ?

Bardintzeff.NZ467.VHDans mon blog, je me propose de partager mon « actu » avec vous : mes expéditions, mes publications, des photos, des émotions, des réflexions. Ce sera aussi l’actu de la planète Terre, qui, vivante, se manifeste régulièrement.

J’espère ainsi susciter des vocations chez les jeunes, filles ou garçons.

Merci à Futura-Sciences de me donner la parole !

 

31 réflexions sur “ Pourquoi ce blog ? ”

  1. Espérant qu’un jour je deviendrai Volcanologue, car sa me tient a cœur, malgré que c’est un métier extrêmement dangereux, mais tellement la magie de la découverte de notre planète est forte qu’on n’oublie complètement le danger.

  2. Je souhaite devenir un spécialiste en volcanologie car j’aime la nature, la découverte, l’exploration;
    j’aime aussi réfléchir sur la gestion des risques Naturels, risques liés aux volcans;

    « Dans certaines croyances africaines (proche de nous), le volcan est considéré comme une colère de Dieu », pourtant loin de là.

    1. Cher Alim, oui c’est un métier super et je te souhaite bonne chance dans tes projets volcanologiques. Bien amicalement. Jacques-Marie

  3. Cher Alim, oui c’est un super métier et je te souhaite bonne chance dans tes projets volcanologiques. Bien amicalement.

  4. bonjour,

    je suis actuellement en classe de second et je me demandais:

    Si les volcans d’Auvergne peuvent-ils se réveiller ?

    Car beaucoup de site se confond et la réponse reste introuvable

    merci de votre aide

    1. Ce n’est pas exclu mais ce n’est pas d’actualité (voir ma réponse précédente). Amicalement 🙂

  5. Bonjour,

    Scolarisé actuellement en 1ère S, je suis (dans le cadre de mes études et de la préparation de mon TPE pour le baccalauréat) à la recherche de documentations concernant les volcans et plus particulièrement les mesures volcaniques et leurs limites. J’ai également envisagé la fabrication d’un appareil de mesure qui permettrait de mesurer le mouvement des plaques.
    Je vous serais très reconnaissant si vous pouviez m’accorder de votre temps afin de m’aider dans mes recherches.
    Par avance, merci.
    Très cordialement.

    1. Cher Yann, Je suis intéressé par plus de précisions sur ton projet de fabrication d’un appareil de mesure. Je t’ai parallèlement répondu par e-mail et transmis un certain nombre de liens sur mes pages internet. Bonne chance pour tes projets et bien amicalement 🙂

  6. Bonjour Monsieur, j’adore les volcans depuis que je les ai étudié à l’école quand j’étais jeune. Je sais qu’il existe plusieurs agences de voyages spécialisée en France dans les destinations sur les volcans et je voudrais un conseil de votre part pour pouvoir assister à une éruption volcanique de près. Merci d’avance pour votre réponse.
    Françoise

  7. Bonjour,
    Je pars à Bali dans quelques jours…
    Agung s’est il rendormi ? Ou toujours autant d’activités souterraines ? Difficile voire impossible d’obtenir des nouvelles fraîches… en auriez-vous ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Cordialement
    Dominique

    1. Bonjour Dominique, l’Agung ne s’est pas complètement “rendormi” mais beaucoup calmé. Mes collègues volcanologues indonésiens enregistrent moins de 100 micro-séismes par jours contre plus de 1100 le 14 octobre. Donc je pense qu il ne faut rien changer à ton projet de beau voyage. Bien amicalement.

  8. Bonjour,

    J’ai vu que vous aviez été dans les Antilles. Je suis journaliste et je dois écrire un article pour un magazine sur l’éruption de la Soufrière en 1976. Serait-il possible d’en discuter avec vous ?
    Je vous remercie par avance.
    Cordialement,
    Anne Pauline

  9. Bonjour
    Mr Jacques-Marie Bardintzeff
    C’est des questions que je souhaite vous poser si vous avez le temps d’y répondre, vous étant volcanologue
    Spécialiste du formidable four qui se trouve sous nos pieds et moi un simple citoyen inquiet de l’avenir de notre planète ce formidable bijou, vaisseau spatial habitable pour le moment dans l’immensité de l’univers froid et glacial. (Je crois que nous l’oublions tous pris par nos problèmes terre à terre)
    Que pensez vous de la géothermie profonde afin de récupérer la chaleur de la terre pour en faire par l’intermédiaire des centrales géothermiques de l’électricité ,dans le but de se passer ,enfin c’est ce que je crois , se passer des centrales nucléaires et l’énergie fossile surtout proposer une alternative crédible au consommateurs que nous sommes tous.
    La terre ne risque telle pas de se fissurer ? Se refroidir ? Générer des volcans ? De la pollution ?des radiations mortelles ? Ou que sais je encore a faire des trous un peu partout et a proximité des métropoles en France pour produire l’électricité au plus proche des villes et ainsi éviter sa déperdition dans le réseau électrique
    Le remède ne risque t’il pas d’être pire que le mal (les centrales nucléaires) ?
    Merci

    1. Bonjour, La géothermie « haute énergie » (exploitation d’eau > 100 degrés donc à l’état de vapeur) permet de faire tourner une turbine donc produire de l’électricité. Au contraire, la géothermie « basse énergie » concerne l’eau à une température plus basse (souvent 40 degrés) uniquement pour le chauffage. Les deux sont intéressantes et prometteuses. La géothermie haute énergie ne concerne que quelques pays dans le monde. Voici les chiffres que je reproduis dans mon livre « Volcanologie » (Ed. Dunod, 5e éd. 2016) :
      10 700 MW d’électricité géothermique ont été produits dans le monde en 2010 (contre 8 000 en 2000). Dix pays en produisent 95 % (source : Energy Digital, 2011) : 3 086 MW de puissances installées aux États-Unis (dont plus de 1 500 MW en Californie), 1 904 MW aux Philippines (soit 27 % de la production d’énergie du pays), 1 197 MW en Indonésie (mais 28 000 MW potentiels estimés !), 958 MW au Mexique, 843 MW en Italie (Larderello, Monte Amiata), 700 MW en Nouvelle-Zélande (Wairakei, Ohaaki-Braadlands), 575 MW en Islande, 536 MW au Japon, 204 MW au Salvador, 167 MW au Kenya. La France produit 15 MW à Bouillante en Guadeloupe et 1,5 MW en métropole (Soultz-sous-Forêts, Alsace). La géothermie représente 0,4 % de la production électrique mondiale, dont une proportion significative dans les pays en voie de développement.
      Donc la géothermie ne représente encore qu’une très faible proportion de l’énergie mondiale. Un premier objectif serait d’atteindre 1 %. Mais la géothermie ne peut pas remplacer les hydrocarbures ou le nucléaire. Bien amicalement 🙂

      1. Bonjour
        merci pour votre réponse sur la géothermie
        le réchauffement climatique a t’il un effet sur la croûte terrestre ,le fond des océans, les volcans ,ou dans les années futures ?
        merci

        1. Rebonjour, En fait le climat n’a que peu d’influence sur la Terre rocheuse. Ce qui signifie que si l’Humanité venait à disparaître (suite au réchauffement climatique ?), la planète Terre continuerait sa vie pendant quelques milliards d’années encore ! En quelque sorte, nous avons besoin de la Terre mais la Terre n’a pas besoin de nous ! Grandes amitiés 🙂

  10. Bonjour
    Mr Jacques-Marie Bardintzeff

    J’ai posté un bien plus long commentaire mais comme je ne le vois plus affiché du coup j’abrège avec cette question :
    La géothermie profonde pour faire de l’électricité vous en pensez quoi ?
    Merci

  11. bonjour au modérateur
    merci de supprimer mon second commentaire en date mars 25, 2018 à 5:16 ainsi que celui ci je n’avais pas compris que le premier envoyé en mars 25, 2018 à 4:17 ne s’affichait pas pour cause de mise en attente de modération
    merci

  12. Bonjour, ancien élève d’il y a 30 ans !
    je tombe sur ton blog et en profite pour te demander si dans tes nombreux voyages dans les zones de subduction, on trouve des enclaves de péridotite dans les laves émises (rhyolites, andésites,etc…) ou si on trouve des serpentines (péridotites hydratées) qui accréditeraient l’idée de fusion d’un manteau hydraté par l’eau issue de la deshydratation de la plaque plongeante ? désolé pour le côté très technique de ce message. Amicalement

    1. Cher Stéphane, Un plaisir de se recontacter après 30 ans ! Les enclaves de péridotites sont en général remontées par des magmas primaires donc basaltiques (basalte alcalin, andésitique, tholéiitique). Je n’ai pas rencontré, au cours de mes expéditions, d’enclaves de ce type dans des roches différenciées (rhyolites) ni d’enclaves de péridotites hydratées. Grandes amitiés 🙂

  13. Bonjour, Je passe le mois prochain en classe 3ème et je pars cette année en Auvergne et je voulais savoir d’après vous quelle sont les meilleurs volcan à visiter là bas (ce ne sera pas la première fois que je visite un volcan au mois de mai j’ai visiter le Vesuve qui a été le début de cette passion). Merci d’avance
    Cordialement
    Biskup Inès

    1. Bonjour Inès, super le Vésuve ! En Auvergne, beaucoup de beaux volcans ! Dans la chaîne des Puys : puy de la Vache, puy de Lassolas, puy Pariou, puy de Côme, puy de Dôme. Dans le Mont-Dore, les roches Tuilière et Sanadoire. Dans le Cantal le puy Mary. Bon voyage, belles aventures et grandes amitiés volcanologiques 🙂

  14. Bonjour Monsieur Bardintzeff,
    Je vous ai rencontré au festival de photo de Montier en der et nous avons discuté des difficultés de l’enseignement ainsi que de l’oral de l’agrégation de svt .
    J’espère énormément vous revoir un jour à Montier avec de belles photos et je prépare mon cours de 4° sur le volcanisme .
    J’utilise vos publications, vidéos…et le site Futura.
    Avec toute mon admiration et le souvenir d’une belle rencontre à Montier.
    Encore Merci
    Mme Maquart

    1. Chère Madame et chère Murielle, oui je me souviens de l’ambiance chaleureuse du Festival. Merci pour vos encouragements qui me font chaud au cœur. Grandes amitiés pour vous et vos élèves 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les volcans ? Passionnément ! Les volcans ne sont pas toujours méchants, ils sont aussi les témoins de la Terre active !